Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un projet d'antenne de téléphonie mobile génère de la friture sur les ondes à Sainte-Anastasie

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le projet d'implantation d'une antenne 4G sur les hauteurs de la commune de Sainte-Anastasie (Gard) suscite un vif débat au sein de la population. Ce pylône de 24 mètres de haut serait installé sur le plateau du Castellas, tout près du site des gorges du Gardon classé Natura 2000 .

L' une des banderoles qui ont fleuri dans le village
L' une des banderoles qui ont fleuri dans le village © Radio France - Hervé Sallafranque

De la friture sur la ligne à Sainte-Anastasie.  Le projet d'implantation d'une antenne 4G sur les hauteurs de la commune suscite un vif débat au sein de la population. Ce pylône de 24 mètres de haut serait installé sur le plateau du Castellas, tout près du site classé Natura 2000 des gorges du Gardon. Des banderoles pour dire "non" à cette antenne ont fleuri un peu partout dans le village de 1700 habitants situé entre Nîmes et Uzès.

Depuis le plateau du Castellas, le panorama est à couper le souffle. la garrigue s'étend à perte de vue, et même là bas, tout au loin, se dessine le mont Ventoux. Alors, pas question de voir pousser ici un pylône de 24 mètres pour Louis Potez, du collectif contre l'antenne : "Nous sommes ici dans une grande zone de loisirs, très prisée des promeneurs, des amateurs de spéléologie ou d'escalade et ils nous installent une antenne de 24 mètres dans ce site magnifique qui sert à tout le monde. On ne comprend pas, c'est absurde, c'est une catastrophe". 

Un sondage auprès des habitants jusqu'au dimanche 24 janvier 

Jean Minier, autre membre du collectif contre l'antenne, dénonce à la fois l'implantation de ce pylône et le manque de concertation avec la municipalité : "Si on avait été associés très tôt à ce projet, on aurait peut-être pu trouver des compromis, des implantations différentes, des choix pour les gens qui ne sont pas couverts par le réseau. Il existe d'autres techniques que les opérateurs doivent proposer, des solutions ponctuelles, plutôt qu'une solution collective qui défigure le paysage"

Une catastrophe, pour les opposants peut-être, mais ils ne représentent pas l'ensemble de la population répond le maire qui met également en avant les besoins de couverture du territoire en matière de téléphonie mobile à la fois pour des raisons pratiques mais aussi de sécurité. Gilles Tixador assure qu'il s'en remettra aux résultats de la consultation auprès habitants qui peuvent donner leur avis jusqu'à ce dimanche 24 janvier :  "On va attendre les résultats du sondage auprès de la population, que les élus puissent faire un choix, qu'on puisse avancer parce qu'il y a aussi une partie des habitants qui souhaitent que le progrès arrive chez eux.  Mais nous voulons aussi protéger notre environnement. Nous avons un écrin qu'il faut préserver et nous ferons en sorte que ça se passe le mieux possible, en toute transparence et surtout dans l'intérêt de la commune". 

Si le projet est adopté, les travaux pourraient débuter en avril pour une mise en service au mois d'août.

La vue est magnifique depuis le plateau du Castellas, avec, tout au fond, le mont Ventoux
La vue est magnifique depuis le plateau du Castellas, avec, tout au fond, le mont Ventoux © Radio France - Hervé Sallafranque
Plusieurs banderoles contre l'antenne ont fleuri dans le village
Plusieurs banderoles contre l'antenne ont fleuri dans le village © Radio France - Hervé Sallafranque

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess