Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un projet de panneaux solaires flottants sur les deux grands lacs du Capcir

-
Par , France Bleu Roussillon

L’entreprise EDF Renouvelables souhaite installer des panneaux solaires flottant sur les lacs de Puyvalador et Matemale, deux grands lacs de montagne des Pyrénées-Orientales. Des associations écologistes montent au créneau.

Le lac de Matemale
Le lac de Matemale - Jack ma

Matemale, France

Non, ce n’est pas un poisson d’avril ! Des panneaux solaires flottants pourraient bientôt partiellement recouvrir les lacs de Puyvalador et Matemale, les deux grandes retenues d’eau du Capcir. Cette petite région des Pyrénées, perchée à plus de 1.500 mètres d’altitude, est réputée pour son ensoleillement. Le projet, porté par l’entreprise EDF Renouvelables, a été présenté ces dernières semaines aux élus des quatre communes limitrophes (Formiguères, Réal, Matemale et Puyvalador). 

Pour l'heure, il n'existe qu'une seule installation de ce type en France : elle vient d'être inaugurée à Piolenc, dans le Vaucluse. Mais cette technologie intéresse de plus en plus les producteurs d’énergie, et des projets sont à l’étude partout en France.

Sur chacun des deux lacs du Capcir, le projet s’étendrait sur 10 à 15 hectares, ce qui représenterait 5 à 15% de la superficie totale. Les panneaux solaires flottants seraient installés à proximité immédiate des barrages, pour ne pas empiéter sur les activités de nautisme ou de pêche. Ils permettraient de produire l’équivalent de la consommation de 10.000 à 15.000 personnes. 

Dans les communes concernées, le projet ne fait pas l’unanimité. Le maire de Puyvalador se dit « plutôt hostile » à une telle installation qui pourrait "nuire à l’attractivité touristique". À l’inverse, les maires de Matemale et Formiguères se disent "a priori favorables" dans un souci de "_participer à la transition écologiqu_e". 

Inquiétude pour les paysages ?

"Nous nous attendons à des dégâts considérables sur le paysage, car ces lacs sont visibles de partout", s’insurge Marc Maillet, le président de Frene 66, une fédération d’associations écologistes qui appelle à la mobilisation des habitants. "Il n’est pas question de répéter la même catastrophe qu’en Cerdagne : la centrale solaire qui vient d’être inaugurée à Llo est un véritable massacre pour les paysages.

Marc Maillet : "une catastrophe"

Sur ce point, les maires de Formiguères et Matemale disent avoir été rassurés par les présentations qui leur ont été faites par EDF Renouvelables. ""Les panneaux photovoltaïques sont réfléchissants, exactement comme la surface du lac », explique Philippe Loos. L’élu rappelle que ces deux lacs sont artificiels, et que la construction des barrages au siècle dernier a eu un impact "autrement plus important sur l’environnement et les paysages".

Lors de la présentation du projet aux élus, l’entreprise EDF Renouvelables a promis de mener des études sur la biodiversité et sur l’intégration paysagère, avant de déposer une demande d’autorisation. Une phase de concertation est également prévue. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu