Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un projet de reforestation en vallée d'Hergarai va compenser l'empreinte carbone du G7

-
Par , France Bleu Pays Basque

La coopérative Sugarai a lancé un vaste programme de reboisement, premier projet à recevoir le label "bas carbone". Elle est soutenue par l'organisation du G7, qui compte ainsi compenser la totalité des émissions de CO2 générées lors du sommet à Biarritz.

Les arbres seront plantés au total sur 25 hectares, dispersés dans toute la vallée d'Hergarai
Les arbres seront plantés au total sur 25 hectares, dispersés dans toute la vallée d'Hergarai © Radio France - Archives / Xexili Foix

Mendive, France

Après le G7 à Biarritz, on reboise en vallée d'Hergarai. Vendredi 15 novembre,  la coopérative Sugarai a présenté le vaste programme de reforestation qu'elle va mener ces prochaines années entre Saint-Jean-le-Vieux et Iraty : 25 000 arbres plantés sur 25 hectares disséminés dans la vallée. Basée à Mendive, la coopérative s'est créée il y a 5 ans, avec l'objectif de mettre en place une filière bois-énergie. "Ça fait partie de nos valeurs d'entretenir la forêt" explique Peio Harlouchet, le co-gérant de Sugarai. "Ça fait aussi partie de nos valeurs de contribuer ou la reforestation."

Peio Harlouchet, co-gérant de la coopérative Sugarai : "Nous avons identifié 25 hectares"

Châtaigner, chênes, hêtres, mélèzes ou séquoias ...  une dizaine d'espèces ont été choisies. "La forêt, elle a un intérêt environnemental par rapport à toute la biodiversité qu'elle peut abriter" explique Mickael Maïtia, technicien au CRPF, Centre régional de la propriété forestière. "Mais aussi par rapport à la séquestration et au stockage du carbone. Quand les bois sont sciés, ce carbone est encore présent dans le bois."

Mickael Maïtia, technicien au CRPF, Centre régional de la propriété forestière

5 000 tonnes de CO2

Il s'agit du tout premier projet en France à recevoir le label "bas carbone". Un dispositif lancé cette année par le ministère de la transition écologique, pour récompenser les acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique. L'organisation du G7 s'engage à financer une partie de ce projet de reforestation et ce, en vue de compenser son empreinte carbone. "On va compenser jusqu'à 5 000 tonnes de CO2 qui ont dû être émis à l'occasion des préparatifs et durant le G7" indique Jean-Pierre Thébaut, l'ambassadeur du sommet qui s'est tenu fin août à Biarritz.

Jean-Pierre Thébaut, ambassadeur du sommet du G7 : "Sugarai est exemplaire à plusieurs titres"

Coût total du projet : 240 000 euros qui seront également financés par des mécènes et entreprises locales, dont Adecco, la Poste ou encore la fromagerie Agour.

Hiru proiektu

Hergarai ibarrean eramana izanen den lan hau modelo bezala begistatua izan zen Miarritzen uda huntan iragan zen G7 gailurrean. Proiektuak 3 atal izanen ditu : "Lehena da utziak diren lurretan arbolak landatzea; bigarrena, andeatuak diren oihanetan arbolak berritz landatzea eta oihana berritz partiaraztea; eta hirugarrena da jadanik oihan lekutan diren kalitate apaleko arbolak kentzea eta gero berritz oihana haunditzea eta hobetzerat uztea" esplikatzen du Peio Harlouchet-ek.

Peio Harlouchet : "Hiru proiektu izanen dira"

   - Radio France
© Radio France - Archives / Xexili Foix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu