Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un Tourangeau ancien climato-sceptique participe à la convention citoyenne pour le climat

-
Par , France Bleu Touraine

Hugues Olivier Brillouin, habitant du Lochois, a été tiré au sort pour participer à la convention citoyenne pour le climat. Après avoir d'abord refusé, il a accepté et réfléchi avec 149 autres participants à des moyens pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Hugues Olivier Brillouin est photographe et a 60 ans. Il participe à la convention citoyenne pour le climat.
Hugues Olivier Brillouin est photographe et a 60 ans. Il participe à la convention citoyenne pour le climat. © Radio France - Manon Derdevet

Donner la parole aux citoyens pour trouver des solutions afin de lutter contre le réchauffement climatique. C'est le principe de la convention citoyenne pour le climat. 150 citoyens ont été tirés au sort grâce à leurs numéros de téléphone et se penchent depuis début octobre sur des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. 

Pendant six week-ends, jusqu'à fin janvier cinq groupes de travail encadrés par des scientifiques et des spécialistes des questions écologiques vont réfléchir à des alternatives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici à 2030 par rapport à 1990. 

"J'étais climato-sceptique, je n'étais pas d'accord avec la conclusion que le réchauffement climatique était due aux Hommes" Hugues Olivier Brillouin, un participant du sud-Touraine

Parmi les participants, il y a un Tourangeau Hugues Olivier Brillouin, habitant du Lochois. Ce photographe de 60 ans est très investi dans la convention citoyenne pour le climat. Pourtant, lorsqu'il a été appelé, il avait commencé par refuser de participer.

"J'étais climato-sceptique, je n'étais pas d'accord avec la conclusion que le réchauffement climatique était dû aux Hommes. J'ai malheureusement dû me rendre à l'évidence : l'augmentation des gaz à effet de serre est exponentielle depuis 100 ans et est uniquement due aux activités humaines" réalise ce père de famille qui a parallèlement toujours adopté un rythme de vie "écoresponsable". 

Depuis début octobre, il a déjà participé à deux week-ends de travail. Il y a cinq groupes, sur les thèmes "se loger", "se déplacer" ou encore "se nourrir", avec des participants de toute la France. "Il y a des ouvriers, des pilotes d'avions, des élus et même des jeunes de 16 ans !" constate le Tourangeau. 

Des propositions de mesures à remettre fin janvier

Hugues Olivier Brillouin fait partie du groupe "se loger". Mais il a également d'autres idées, comme par exemple développer le télétravail pour réduire les déplacements professionnels en voiture et même si le problème du réchauffement climatique est colossal, il est persuadé que ce travail sera utile. "Je n'ai plus que ça en tête ! Je pense qu'on sera écoutés" confie-t-il. 

Fin janvier chaque groupe présentera des propositions de mesures à appliquer rapidement par une réglementation, une loi, ou même par référendum. Les propositions seront publiques, et le gouvernement y répondra aussi publiquement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu