Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Sécheresse et forêts : le dépérissement spectaculaire de certains arbres en Côte-d'or

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Les randonneurs sont les premiers à le constater : le manque d'eau en Côte-d'Or (21) fait dépérir les arbres. L'absence de pluies et les vagues répétées de grosses chaleurs, ces derniers mois comme ces dernières années, ont fragilisé nos forêts. Et certaines espèces n'y résistent pas.

Forêt aux alentours d'Is-sur-Tille
Forêt aux alentours d'Is-sur-Tille © Radio France - Sophie Allemand

Alors qu'une nouvelle sécheresse a lieu en Côte-d'Or cet été 2020, voici l'une de ses conséquences directes : le dépérissement des forêts. L'absence de pluie au printemps et les vagues répétées de grosses chaleurs ces dernières années ont fragilisé certains arbres. En randonnée, vous pouvez signaler la présence d'arbres morts sur votre chemin, on vous explique. 

Nos forêts et forestiers doivent s'adapter

L'aridité impacte divers secteurs et espèces dans notre département. Rien de catastrophique mais il faut rester vigilant, confirme Régis Michon, directeur inter-départemental de l'Office National Des Forêts pour la Côte-d'Or et la Saône-et-Loire : "les dépérissement les plus spectaculaires sont les épicéas qui avaient déjà été très touchés en 2019, on voit aussi des pins sylvestres qui sèchent, des hêtres également. C'est la conséquence des deux années de canicule en 2018 et 2019 ; les arbres peuvent basculer du point de vue physiologique. Un bilan inquiétant qui mérite une vigilance des forestiers!"

"Nous devons préparer la forêt à 2 à 4 degrés en plus, ce qui est énorme"

Nos forêts doivent s'adapter à ce nouveau climat. Cela induit également une nouvelle façon de travailler pour les forestiers, précise Régis Michon. Selon lui, il faut en tirer des leçons, "nous devons préparer la forêt à 2 à 4 degrés en plus, ce qui est énorme. Il faut faire évoluer les essences, et leurs mélanges, ainsi que les structures des forêts pour la rendre résistante. Je suis confiant, les forêts et essences pourront s'adapter et que les forestiers sauront gérer cette phase, mais notre métier est questionné."

En randonnée, signalez les sentiers sinistrés

Les premiers à le signaler sont les randonneurs sur les sentiers. Ils font régulièrement remonter l'information jusqu'au comité départemental de la randonnée pédestre en Côte-d'or. "Plusieurs fois par semaine on reçoit des mails ou des appels de gens qui nous signalent qu'on ne peut plus passer sur un chemin, parfois des séries de cinq, six arbres rendent le sentier impraticable. On en a beaucoup cette année, les arbres tombent beaucoup un peu partout en Côte-d'Or," explique Julie Lavastre-Moinel, la chargée de développement.

  • Pour signaler des branches cassées ou des arbres morts sur les chemins : rendez-vous sur le site SURICATE, un site national qui recense photos à l'appui les coordonnées GPS des lieux touchés. La FFR 21 contacte ensuite les propriétaires des forêts pour intervenir et limiter le danger.

Autre problème constaté cette année en forêt, ce sont les dégâts occasionnés par la chenille du papillon bombyx disparate dans le Val Suzon ou les Hautes-Côtes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess