Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une carte de vigilance "incendies de forêt" désormais disponible dans le Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le Gard est fortement concerné par le risque d'incendie de forêt avec plus de 50% de son territoire occupé par des forêts, landes et garrigues. Une carte de vigilance est désormais disponible. Elle est mise à jour quotidiennement.

Paysage après un incendie à Générac, dans le Gard. Août 2019
Paysage après un incendie à Générac, dans le Gard. Août 2019 © Radio France - Sylvie Duchesne

Un mort, 16 maisons détruites et 1.100 hectares brûlés en 2019 dans le Gard. Le département est chaque été fortement concerné par le risque incendie. Pour s'informer et se protéger, une carte de vigilance incendies de forêt est disponible depuis ce lundi pour le Gard. Elle est mise à jour quotidiennement jusqu'au 15 septembre et consultable sur le site internet de la préfecture. Cette carte permettra aux habitants ainsi qu'aux touristes de connaître le niveau de risque et d'adapter leurs pratiques en conséquence. 

Cette carte se caractérise par trois niveaux de vigilance (jaune, orange et rouge). Le risque incendie de forêt est déterminé quotidiennement pour chacune des huit zones météorologiques du département du Gard, en s’appuyant sur les données de Météo France. Il tient notamment compte des probabilités de départ de feu et des vitesses potentielles de propagation.

Un arrêté pour réglementer certains travaux 

Adossé à cette carte, un arrêté préfectoral a été pris pour réglementer certains travaux et l’activité de bivouac, comme c’était déjà le cas dans de nombreux départements méditerranéens. 

En effet, plus de la moitié des incendies de forêt sont d’origine accidentelle, avec une cause liée à des travaux dans la plupart des cas (source : base de données Prométhée 2000-2019). Réaliser des travaux pendant les périodes à risque élevé d’incendie, qu’on soit particulier ou professionnel, peut provoquer la destruction des forêts, mais aussi des destructions d’habitations et des morts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess