Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Une digue provisoire installée à Carnon pour éviter les submersions

-
Par , France Bleu Hérault

Depuis le début du mois de novembre, une digue provisoire a été installées aux abords de certaines habitations sur la plage de Carnon (Hérault) pour éviter les submersions pendant les coups de mer.

Une trentaine de bloc de composite ont été installés devant des habitations à Carnon puor éviter les coups de mer
Une trentaine de bloc de composite ont été installés devant des habitations à Carnon puor éviter les coups de mer © Radio France - Pascale Viktory

Carnon, Mauguio, France

Cela faisait deux ans que la mairie de Mauguio y réfléchissait. Depuis le début du mois de novembre, des blocs de composite légèrement incurvés ont été installés pour former une digue provisoire sur la plage de Carnon. Alignés devant des habitations, ils empêchent les vagues de s'infiltrer lors des coups de mer.

"C'est comme si une voiture venait contre un mur, détaille Christophe Hourcau, le directeur commercial de l'entreprise Wave Bumper, le fabriquant. Si le mur est vertical, elle s'arrête net avec beaucoup de dégâts. Avec une courbe, elle repart vers là d'où elle est venue. C'est pareil avec le vagues. Cette courbe en composite est lestée avec des sacs remplis de sable pour résister à l'impact des vagues". Chaque sac pèse près d'une tonne et demi. 

L'entreprise en a installé dans plusieurs communes de France, notamment sur la côte Atlantique. Mais à Mauguio, touchée par l'érosion, le dispositif a dû être réadapté. Après un premier épisode de tempête au début du mois de novembre, les sacs de sable se sont affaissés. "La digue a fonctionné puisque l'eau n'est pas passé, mais le sable est censé repartir de la digue amovible avec les vagues et ça n'a pas été le cas, concède Christophe  Hourcau. Du coup, il y a des sacs qui se retrouvent ensablés et qui ont tendance à s'enfoncer puisque le sable reste emprisonné par la digue".

L'entreprise a d'ores et déjà procédé à des ajustements pour limiter le phénomène. Les digues doivent rester en place jusqu'au mois d'avril 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu