Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moselle : Une enquête ouverte après la découverte d'une nouvelle décharge sauvage à Macheren

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Un trentaine de mètres cubes de déchets ont été découverts mardi sur un chemin forestier de la commune de Macheren en Moselle. Des indices trouvés parmi les objets déposés pourraient permettre d'identifier le ou les auteurs de ce dépôt sauvage, une infraction passible d'une amende de 1500 euros.

En décembre dernier, la commune avait obligé un particulier pollueur ayant avoué les faits à ramasser ses déchets
En décembre dernier, la commune avait obligé un particulier pollueur ayant avoué les faits à ramasser ses déchets © Radio France - Marc Bertrand

Les agents de la police municipale de Macheren ont eu une mauvaise surprise ce mardi alors qu'ils patrouillaient sur un chemin forestier de la commune : ils ont constaté la présence d'un énorme tas d'ordures. Des indices trouvés parmi les objets déposés pourraient permettre d'identifier les auteurs de ce dépôt sauvage, une infraction passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 1500 euros. 

Une enquête en cours

Ce n'est malheureusement pas la première fois que la commune est la cible de ce genre de forfaits : en décembre dernier, il avait fallu utiliser deux semi-remorques pour évacuer les 90 mètres cubes de déchets déjà trouvés au même endroit. 

Cette fois, ce sont près de 30 mètres cubes, de quoi remplir un petit fourgon de déménagement, qui ont été vraisemblablement déposés dans la nuit de lundi à mardi . Parmi les détritus : des déchets alimentaires et ménagers mais aussi des matériaux de construction et des produits plastiques. 

Cette récurrence éveille des soupçons chez Jean Meketyn, le maire de la commune, qui pense avoir affaire aux mêmes pollueurs : " C'est un peu près le même genre de déchets et la même façon de procéder : c'est un véhicule qui se gare en marche arrière et qui dépose ses déchets à l'orée d'une fôret, à une centaine de mètres de la route départementale. C'est un endroit peu fréquenté et un peu isolé, qu'il faut connaître ". 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il a immédiatement déposé plainte pour ouvrir une enquête de gendarmerie. La fouille méthodique des objets par les gendarmes a permis de retrouver des noms et des adresses qui pourraient permettre de remonter jusqu'aux auteurs du dépôt sauvage : " À priori cela va au delà de la frontière , nous avons retrouvé des sachets d'origine allemande et des noms allemands. S'agit-il de quelqu'un qui travaille là-bas ? Nous ne savons pas encore, mais la procédure est en cours ", ajoute le maire.

Caméras et brigade verte

La municipalité compte s'équiper de davantage de caméras de surveillance et mettre en place des "brigades vertes", dédiées aux atteintes à l'environnement : " On ne peut pas être sur site tout le temps, mais le fait de voir des personnes un peu plus présentes sur place peut aussi décourager ces pollutions ", espère-t-il.

Les auteurs de ce dépôt sauvage risquent une amende pouvant aller jusqu'à 1500 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess