Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cigognes au château d'Haroué en Lorraine : le nid sera renforcé pour préserver l'édifice classé

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Comment préserver le château d'Haroué et les cigognes, espèce protégée ? Deux volatiles se sont installés sur une des cheminées de l'édifice. Une intervention technique inédite va avoir lieu pour protéger le patrimoine, tout en préservant l'espèce.

Le nid de cigognes fragilise une cheminée du château d'Haroué en Meurthe-et-Moselle.
Le nid de cigognes fragilise une cheminée du château d'Haroué en Meurthe-et-Moselle. © Maxppp - Cédric Jacquot

Des cigognes mènent la vie de château ! Un couple de migrateurs s'est installé sur une des nombreuses cheminées du château d'Haroué, en Meurthe-et-Moselle. Présent depuis maintenant cinq ans, le nid risque de fragiliser l'édifice classé. Une intervention technique est donc nécessaire.

Un nid de cigogne peut en effet peser jusqu'à 200 kilos, lorsqu'il se gorge d'eau en hiver. Mais, l'espèce étant protégé, son habitat aussi : il est interdit de détruire le nid ou de le déplacer. "De toute manière, c'est voué à l'échec, assure Gérard Jouaville, membre de la Ligue de Protection des Oiseaux du Grand Est. D'une année sur l'autre, les cigognes reviennent, elle sont très fidèles à leur habitat. Il y a même quelques fois des conflits entre couples de cigognes."

Un nid de cigogne peut peser jusqu'à 200 kilos

Sollicitée, la préfecture de Meurthe-et-Moselle a cherché une solution pérenne. "Ça n'a pas été simple, avoue le préfet de Meurthe-et-Moselle Eric Freysselinart. Mais collectivement nous avons abouti à la solution de maintenir le nid de cigogne, en y ajoutant une coque pour couvrir la cheminée."

Le nid sera retiré temporairement, le temps d'installer une plateforme métallique pour solidifier la cheminée. Mais l'intervention ne pourra avoir lieu qu'entre septembre et février, au moment de la migration des cigognes. L'entreprise vosgienne Coanus est mobilisée : "on va acheter le panier, et on va faire toute la structure pour porter ce panier, pour éviter que ça soit supporté par la cheminée", explique Guillaume Fernandez, directeur des travaux.

Une enveloppe de 2000 € par la Fondation du patrimoine

Les travaux sont rendus possibles grâce au soutien de la Fondation du patrimoine, qui a octroyé une enveloppe de 2000 € au château d'Haroué. "C'est la première fois que l'on intervient pour un couple de cigognes, je peux vous l'assurer !", s'amuse Dominique Massonneau, délégué régional de la Fondation du patrimoine.

La Fondation du patrimoine accorde une aide de 2000 € pour financer les travaux nécessaire pour conserver le nid de cigognes.
La Fondation du patrimoine accorde une aide de 2000 € pour financer les travaux nécessaire pour conserver le nid de cigognes. © Radio France - Lise Roos-Weil

"Je suis très heureuse pour les cigognes, et pour le château d'Haroué !", se réjouit Minnie de Beauvau-Craon. La propriétaire pourrait être amenée à cohabiter avec de nouveaux couples de cigognes, il reste encore 51 cheminées qui pourraient les attirer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess