Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - De larges fissures lézardent les murs d'un immeuble de l'intramuros d'Avignon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

La ville d’Avignon a classé la maison de deux étages en situation de péril ordinaire. Le propriétaire, mis en demeure à deux reprises, se démène avec des sociétés spécialisées comme Véolia pour déterminer l’origine des infiltrations, mais sans succès.

Anne Weber, une des locataires, montre les fissures qui lézardent déjà l'entrée de l'immeuble
Anne Weber, une des locataires, montre les fissures qui lézardent déjà l'entrée de l'immeuble © Radio France - JM Le Ray

Nous sommes au 13 bis, rue Velouterie à Avignon, où une maison de plus d'un siècle présente des lézardes depuis cinq ans. Elles se sont subitement accentuées l'an dernier. Dans les appartements, les fissures s'étendent au sol et aux plafonds. Les quatre locataires dénoncent les semaines qui passent malgré deux mises en demeure de la mairie.  

Plusieurs mises en demeure

L'immeuble a été placé en péril ordinaire par la Ville après les conclusions du rapport d’un expert mandaté par le tribunal administratif de Nîmes. La mairie avait saisi le tribunal administratif le 27 novembre 2018. Le propriétaire a fait réaliser des travaux d’urgence, dont la pose d’étais de soutènement. Il a mobilisé ensuite des entreprises pour trouver la source des infiltrations qui sapent les fondations. 

Mais le 8 janvier dernier, une nouvelle mise en demeure est tombée : la Ville attendait le résultat d'études qui auraient défini la nature des travaux à engager. Le propriétaire se défend alors que les sociétés spécialisées, dont Veolia, ne trouvent pas l'origine des infiltrations qui fragilisent l'immeuble. Une nouvelle mise en demeure plus ferme est donc envisagée par la Ville, car elle serait assortie d’un enclenchement de travaux d’office que le propriétaire devrait ensuite rembourser. Toutefois pour stopper la progression des dégâts, il faut encore en déterminer la cause qui reste encore une énigme.  

Des locataires aux abois 

Pendant ce temps, les habitants sont inquiets de voir les fissures s’agrandir. Anne Weber, une des quatre locataires, s'étonne que le propriétaire n’entame pas immédiatement des travaux et regrette qu’ils ne soient pas vraiment tenus au courant. 

Le propriétaire, Gérard Bouteiller se défend : "Chaque fois qu’une entreprise vient, et cela s’est produit plusieurs fois, ils sont informés. Moi, je n’ai rien à cacher. On ne peut pas faire les travaux comme ça. Ils coûtent plusieurs dizaines de milliers d’euros voire plus. Et puis les entreprises ne s’engagent pas parce qu’il faut qu’il y ait un résultat. S’ils font le boulot, il faut qu’ils servent à quelque chose. Et eux, ils ne veulent pas s’engager tant qu’ils ne savent pas d’où vient le problème d’infiltration d’eau. Donc Véolia va revenir pour passer dans les égouts afin d’essayer de trouver la descente générale de l’immeuble."

Anne Weber, une des quatre locataires qui s'en prend au propriétaire

Le propriétaire, Gérard Bouteiller, se veut transparent et se défend d'informer tous les locataires

Jean Marc Bluy, adjoint à la prévention/protection contre les risques majeurs et technologiques et Laurence Lefèvre, adjointe deleguée notamment au centre ville entendent lancer une troisième mise en demeure

La maison du 13 bis rue Velouterie à Avignon  - Radio France
La maison du 13 bis rue Velouterie à Avignon © Radio France - JM le Ray
Des étais de soutènement ont été placées dans l'entrée  - Radio France
Des étais de soutènement ont été placées dans l'entrée © Radio France - JM Le Ray
Les fissures sont sous surveillance avec des marqueurs  - Radio France
Les fissures sont sous surveillance avec des marqueurs © Radio France - JM Le Ray
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu