Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une manifestation contre l'abattage des arbres du site de Bagatelle de Talence

-
Par , France Bleu Gironde

L'association "La santé un droit pour tous" a organisé ce vendredi un rassemblement devant le "store" Cogedim de Bordeaux, pour dénoncer la disparition des arbres suite à la construction d'un immeuble de 243 logements sur le site de Bagatelle. Un nouveau rassemblement est prévu ce samedi.

Les arbres du site Bagatelle
Les arbres du site Bagatelle - Mariannick Queinnec

"On va avoir à l'entrée d'une entité sanitaire, une barre immobilière. Il y a 243 logements prévus" dénonce Bernard Coadou, le vice-président de l'association "La santé un droit pour tous". Avec la création de ce bâtiment, une trentaine d'arbres vont être abattus entre le 31 mai et le 4 juin. Ce qui représente une atteinte à l'environnement pour les riverains. 

Jusqu'en 2016, cette parcelle d'arbres était classée comme "remarquable", car ils ont plus d'une centaine d'années. Mais au moment de l'arrivée du projet "comme par hasard ils ont été déclassés" explique Bernard Coadou. Certains arbres seront donc retirés, quand d'autres auront certaines parties de leurs racines coupées. Au total une centaine d'arbres sont concernés. Cet événement a aussi des conséquences sur les nappes phréatiques, puisqu'un sous-sol sera à quelques mètres de celles-ci, pour accueillir les voitures des habitants. 

Une manifestation organisée

Les riverains ont donc décidé de se réunir devant l'un des site de l'entreprise immobilière en charge du chantier, Cogedim, pour manifester leur mécontentement, ce vendredi. Ils organisent également un pique-nique, ce samedi, pour profiter une dernière fois de cet espace boisé et appellent à se rassembler. 

Selon Bernard Coadou, cet étape est une "répétition" de ce qu'il se passera dans quelques années sur l'espace de l'Hôpital Robert Picqué. Dans le cadre de la fusion avec le site hospitalier de Bagatelle, celui-ci pourrait être détruit, avec les arbres qui l'environnent. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess