Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

VIDÉO - Manifestation contre l'abattage des loups à Grasse

-
Par , France Bleu Azur

Une centaine de personnes ont défilé dans les rues de Grasse (Alpes-Maritimes) ce samedi 19 octobre pour s'opposer à l'abattage des loups en France. Ils demandent son abolition ainsi que davantage de moyens pour aider les éleveurs à protéger leurs troupeaux de ce prédateur.

Une centaine de personnes ont manifesté dans les rues de Grasse contre l'abattage des loups
Une centaine de personnes ont manifesté dans les rues de Grasse contre l'abattage des loups © Corbis - Julie Munch

Grasse, France

"Stop à la chasse aux loups." Une centaine de manifestants ont défilé derrière ce slogan dans les rues de Grasse ce samedi 19 octobre à l'appel de plusieurs associations de défense des animaux. Ils demandent l'arrêt de l'abattage des loups en France et appellent l'État à investir d'avantage pour aider les éleveurs à se protéger du loup. 

"Certains éleveurs veulent faire l'effort de se protéger mais ils doivent souvent se débrouiller tout seul. Le loup n'est pas un animal méchant mais c'est sûr que si on laisse des moutons sans protection, il va les manger. Mais il est possible de s'en protéger", explique Myriam Colitti, présidente du collectif la voix des loups.

Plus de 500 loups dans toute la France

Les associations de défense des animaux préconisent l'utilisation de chiens de troupeaux mais aussi de parcs de nuit électrifiés pour éviter d'abattre les loups.  Dans toute la France il y a plus de 500 loups. Leur nombre est même en augmentation.Le plan loup a donc été revu. En 2018, 10% de la population de loup pouvait être prélevée légalement. En 2019, ce pourcentage est passé à 17%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu