Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Une mission d'information sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

-
Par , France Bleu Alsace

L'Assemblée Nationale se dote d'une mission d'information sur le suivi de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Elle doit commencer ses travaux début février, moins d'un mois avant la fermeture du premier réacteur.

Le premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim doit être arrêté le 22 février 2020.
Le premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim doit être arrêté le 22 février 2020. © Maxppp - Vincent VOEGTLIN

L’Assemblée nationale a créé le mercredi 29 janvier une mission d’information relative au suivi de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.  Selon un calendrier annoncé début janvier par le Premier ministre, le premier réacteur doit être arrêté le 22 février. C’est Raphael Schellenberger, député LR de Thann Cernay, qui présidera cette mission d'information. 

Au programme de la mission : démantèlement et reconversion du site

Constituée de 20 députés, la mission commencera ses travaux dès début février. Elle abordera la question du démantèlement, de la reconversion du site, de l’aménagement du territoire ou encore l’indemnisation des opérateurs. Le démantèlement devrait se dérouler sur une vingtaine d'années. La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus vieille de France, avait été annoncée par François Hollande en 2016.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu