Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une pétition demande la fermeture du zoo de la Citadelle de Besançon

-
Par , , France Bleu Besançon

A deux mois des élections municipales, une association de défense des animaux réclame la fermeture du zoo de la Citadelle de Besançon. Humanimo a lancé une pétition sur internet qui rassemble déjà 45 000 signatures. Elle demande aussi aux candidats de se positionner.

Une pétition réclame la fermeture du zoo de la Citadelle de Besançon
Une pétition réclame la fermeture du zoo de la Citadelle de Besançon © Radio France - Laurine Benjebria

L’association de défense des animaux Humanimo a lancé une pétition sur internet pour demander la fermeture du zoo de la Citadelle de Besançon. Elle souhaite que les candidats aux élections municipales de 2020 se positionnent sur la question. La pétition rassemble déjà 45 000 signatures.

Une prison sans horizon pour des dizaines d'animaux

"Un zoo créé dans les années 60, avec ses petites cages coincées entre les remparts, une prison sans horizon pour des dizaines d’animaux qui tournent en rond dans leurs minuscules enclos", c’est ainsi que l’association Humanimo décrit le zoo de la citadelle de Besançon.

Virginie Vernay, la présidente d'Humanimo ne remet pas en cause le travail des soigneurs mais la captivité : "Ces animaux vivent bien tristement enfermés dans des petits enclos, dans des cages exiguës. Ils n’ont comme horizon que des murs et des barreaux.

La pétition lancée le 15 janvier par l'association fait aussi référence à la la mort récente début janvier de la lionne Aya .

Est-ce que ça a du sens de conserver des animaux à Besançon et dans la Citadelle ? - Anne Vignot

L'écologiste Anne Vignot estime que cette initiative d'Humanimo a le mérite de mettre la question de la condition animale sur la table. C'est une question qui est posée depuis longtemps par les Verts rappelle-t-elle. "Le problème ce n’est pas la question du zoo, mais est ce qu’on continue à avoir des animaux du types fauves et grands singes, dans des espaces naturels très serré ? Ça, ce n’est pas possible."

Des candidats qui ne s'avancent pas

Le candidat des Républicains,Ludovic Fagaut, n'envisage pas une fermeture. Il se dit malgré tout prêt à réaménager les lieux pour que les animaux aient plus d'espace.

Avec sa liste Ensemble, Alexandra Cordier, la candidate soutenue par le maire sortant, apporte son soutien au zoo et annonce vouloir créer une délégation spécifique au bien être animal. 

Une réflexion en cours pour un réaménagement du zoo

Pas question de fermer le zoo pour la ville de Besançon, qui indique dans un communiqué que "sur la base d’un nouveau projet scientifique, une réflexion est en cours sur les investissements à prévoir pour un réaménagement du Jardin zoologique". Ce réaménagement incluerait nécessairement une réflexion sur le choix des espèces présentées. La ville rappelle que le bien-être animal  est une préoccupation quotidienne des équipes, et que l'établissement est soumis à de nombreux contrôles sanitaires et vétérinaires qui s’assurent du bien-être et de la bonne santé des animaux présentés. Jean Louis Fousseret, le maire de Besançon, souligne que "70% des espèces présentées à la citadelle sont en voie de disparition,  c'est un lieu de conservation pour préserver la biodiversité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu