Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une prime pour inciter les particuliers du bassin de la Vienne à supprimer les étangs inutiles

-
Par , France Bleu Limousin

Il y a trop d'étangs et surtout d'étangs inutiles sur le bassin de la Vienne. Avec un véritable impact sur l'environnement. C'est le constat dressé par l'EPTB, l'Etablissement Public Territorial du Bassin qui a décidé de lancer une mesure incitative afin que les particuliers suppriment leurs étangs.

L'EPTB Vienne a organisé une réunion autour de l'impact des étangs sur l'environnement la semaine dernière à Limoges
L'EPTB Vienne a organisé une réunion autour de l'impact des étangs sur l'environnement la semaine dernière à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

L'établissement Public Territorial du Bassin de la Vienne lance une prime de 1 000 à 2 000 euros pour inciter les particuliers à supprimer les étangs de plus de 500 m2 et qui n'ont plus aucune utilité. Car il y en a beaucoup trop sur le bassin. En 40 ans, nous sommes passés d'environ 3300 étangs dans les années 60 à plus de 24 mille aujourd'hui. C'est deux fois plus que le moyenne nationale. "On a une progression du nombre d'étangs qui résulte de la mécanisation. Dès lors que les pelles mécaniques on été disponibles, ça a facilité la création de plans d'eau" explique Stéphane Loriot, le directeur de l'EPTB Vienne.

Impact sur la qualité de l'eau et sur son évaporation

Le problème, c'est que les étangs ont un véritable impact sur l'eau :"le rayonnement qui s'exerce sur une surface d'eau stagnante va augmenter la température de l'eau et va réchauffer le cours d'eau en aval." Ce qui est un vrai problème, notamment pour les poissons mais aussi pour la qualité de l'eau. Cela aussi entraine beaucoup de perte selon Stéphane Loriot :"du mois de mai au mois d'octobre, la sur évaporation imputable aux plans d'eau est supérieur à toutes les consommations d'eau réunies." Or la plupart des étangs du bassin de la Vienne n'ont aujourd'hui plus aucune fonction.

Plus de 95% des ouvrages aujourd'hui n'ont pas d'usage

La question de leur suppression se pose explique Jerome Orvain, paysan en Creuse et président de l'EPTB Vienne :"plus de 95% des ouvrages aujourd'hui n'ont pas d'usage. Donc l'idée, c'est d'en trouver un. Réserve incendie, touristique, paysager, patrimoniale, économique. Mais à partir du moment où il n'a pas d'usage, il faut se poser la question de son effacement." C'est pour cela que l'EPTB Vienne lance une mesure incitative. Une prime allant de 1 000 euros pour les étangs de 500 à 10 000 m2 à 2 000 euros pour les étangs de plus de 10 000 m2

(Pour contacter l'EPTB Vienne : 05 55 06 39 42 ou contact@eptb-vienne.fr) 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess