Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Val-d'Oise : les dépôts sauvages d'ordures s'amplifient

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les déchets polluent la vie des habitants du Val-d'Oise. Le département est depuis quelques années, un lieu privilégié pour les dépôts sauvages. Pour 80%, il s'agit de déchets du bâtiment : gravats, plaques de plâtre, planches.

Dans le département du Val-d'Oise, 281 points de dépôts sauvages ont été cartographiés par les gendarmes.
Dans le département du Val-d'Oise, 281 points de dépôts sauvages ont été cartographiés par les gendarmes. © Radio France - Olivia Chandioux

Sagy, France

Au détour d'un chemin qui longe un champ de maïs : des gravats, du placo, de la tôle... La scène est presque devenue banale pour Dominique qui vit à Sagy dans le Val-d'Oise : "Un dimanche matin en me promenant, à 500 mètres de moi, j'ai vu un fourgon blanc, descendre la route, s'engager sur le chemin à vive allure, faire 200 mètres, freiner violemment, reculer en levant sa benne et repartir instantanément en l'ayant vidé, cela lui a pris à peine 15 secondes."

C'est scandaleux !", Dominique, habitant de Sagy

Plus de 80 tonnes d'ordures ont été ramassées l'année dernière. Comme tous les habitants de la commune, Dominique est très choqué : "Cela me révolte que les gens soient irrévérencieux comme ça, c'est scandaleux !" Ces dépôts coûtent cher à la commune : 80 euros pour une tonne d'ordures à ramasser. Le problème ne concerne pas que Sagy mais bien tout le département. En tout, les gendarmes ont répertorié 281 lieux de dépôts sauvages. Pour 80%, il s'agit de déchets du bâtiment

281 lieux de dépôts sauvages dans le Val-d'Oise

Le maire de Sagy, Guy Paris, explique que le phénomène s'amplifie : "Depuis quelques années, il y en a de plus en plus. Et dernièrement, on ne sait pas si cela vient du chantier du Grand Paris mais on a récemment retrouvé à plusieurs reprises de mètres cube de terre mêlée à du goudron, qui correspond à des excavations." Pour lutter contre ces incivilités, plusieurs communes font installer des barrières sur les chemins agricoles, pour empêcher les pollueurs de passer. Pour Sagy, cela revient à 25 000 euros, la moitié de cette somme sera prise en charge par l'État. 

Parmi les déchets déposés, il y a notamment des tôles amiantées. - Radio France
Parmi les déchets déposés, il y a notamment des tôles amiantées. © Radio France - Olivia Chandioux

101 contraventions depuis le mois de janvier

Quand la prévention ne suffit pas, il y a la répression. C'est le rôle du Colonel Stéphane Brunet. Il commande le groupement départemental de gendarmerie : "Face à l'ampleur du phénomène, tous les moyens d'enquête sont mis à disposition, on fait des relevés d'empreintes digitales, on installe des caméras, éventuellement des surveillances." Entre janvier et juillet cette année, 101 contraventions ont été dressées dans le département.  Il y en avait 106 l'année dernière. Les amendes peuvent aller de 150 à 75 000 euros en cas de délit.

La lutte contre les dépôts sauvages d'ordures s'organise dans le Val-d'Oise

Choix de la station

France Bleu