Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Val-de-Marne : le président du département prend un arrêté pour interdire le glyphosate

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne, a pris un arrêté mercredi qui interdit le glyphosate sur la totalité de son territoire. C'est une première pour un département.

Le Val-de-Marne interdit le glyphosate dans le département (image d'illustration)
Le Val-de-Marne interdit le glyphosate dans le département (image d'illustration) © Radio France - Benjamin Mathieu

Val-de-Marne, France

Christian Favier ne veut pas de glyphosate dans son département. Il a pris un arrêté mardi pour interdire l'herbicide dans tout le Val-de-Marne. C'est la première fois qu'un département prend une telle mesure.

Le mouvement a été lancé en mai 2019 par le maire de Langouët (Ile-et-Vilaine). Il avait adopté le premier arrêté anti-pesticides. Mais le tribunal administratif n'avait pas suivi le maire et il avait cassé son arrêté. C'est ce qui devrait aussi se produire pour l'arrêté du Conseil départemental du Val-de-Marne. 

Christian Favier ne recule pas pour autant. Avec cette interdiction, il veut surtout prendre part au débat sur l'emploi de ce pesticide qu'une agence de l'OMS (organisation Mondiale de la Santé) accuse d'être cancérigène. 

Selon l'organisation "Générations futures", en 2017, 43,7 tonnes de pesticides ont été vendues dans le Val-de-Marne et sept tonnes de glyphosates ont été achetées. 

Choix de la station

France Bleu