Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

700 personnes marchent pour le climat dans la Drôme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Ils étaient 520 à Valence et 150 à Montélimar, selon la police. Une mobilisation pour une "vraie loi climat" alors que le projet de loi "Climat et résilience" sera examiné ce lundi à l'Assemblée nationale. Le texte, qui émane d'une convention citoyenne, ne satisfait pas les manifestants.

400 personnes se sont mobilisées pour le climat à Valence
400 personnes se sont mobilisées pour le climat à Valence © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Toutes les générations étaient réunies cet après-midi à Valence et Montélimar pour la manifestation pour le climat. Au total, 520 personnes ont défilé dans les rues de la préfecture drômoise, et 150 personnes étaient présentes à Montélimar, selon les forces de l'ordre. 

Les manifestants demandaient une "vraie loi climat", déçus par le projet de loi "Climat et résilience" qui sera examiné à l'Assemblée nationale à partir de ce lundi. Ce texte est le résultat de la convention citoyenne qu'avait convoquée Emmanuel Macron : 150 citoyens tirés au sort avaient fait 149 propositions pour le climat. 

Les manifestants dénoncent une version édulcorée de la loi climat
Les manifestants dénoncent une version édulcorée de la loi climat © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Objectif de cette convention : proposer des mesures pour atteindre une baisse d'au moins 40% des gaz à effet de serre d'ici 2030. L'Etat s'était engagé à reprendre les propositions des citoyens, mais les manifestants aujourd'hui dénoncent une version édulcorée de ce qui avait été préconisé par les citoyens de la convention. 

Lucie Cugerone est ingénieure agronome et porte-parole de l'association ANV-COP21 Valence : "Le sentiment de trahison est d'autant plus important qu'il y a eu des mots forts qui ont été employés. Ils ont dit : on prendra vos propositions sans filtre, il n'y aura pas de joker. Mais quand on fait des promesses comme ça, il faut les tenir."

"Les dinosaures pensaient aussi qu'ils avaient le temps"

Sur la pancarte d'Ezechiel, 10 ans, on peut lire : "Les dinosaures pensaient aussi qu'ils avaient le temps." le jeune garçon explique : "Ils pensaient qu'ils n'allaient jamais mourir et puis finalement, si. Nous aussi, on pense qu'on ne va pas mourir mais _avec le réchauffement climatique et toute la pollution, on risque de mourir aussi_." Il se dit très inquiet pour l'avenir de la planète. 

Ezechiel, avec son masque "I love earth" (j'aime la Terre) et sa pancarte
Ezechiel, avec son masque "I love earth" (j'aime la Terre) et sa pancarte © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Quelques mètres plus loin, Xavier, 70 ans, brandit le même panneau qu'Ezechiel. Ils ne se connaissent pas, plusieurs générations les séparent, mais ils partagent la même inquiétude : "Il y a eu un mouvement citoyen fantastique, on a essayé de donner la parole à des gens, ils ont beaucoup travaillé, ils sont plus qualifiés que les députés sur le problème et finalement, on a des incapables qui cassent quelque chose qui a été décidé par des gens qui ont pris le temps d'apprendre avant de donner leurs préconisations. Il faut revenir dessus !" s'emporte le septuagénaire. "Moi, je m'en fiche, j'ai 70 ans, je serai mort, mais mes enfants, qu'est-ce que je leur laisse ? Cette loi climat, c'est une occasion manquée", se désole-t-il. 

La manifestation dans les rues de Valence
La manifestation dans les rues de Valence © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Les manifestants ont défilé dans les rues de Valence dans le calme. Au total, 400 associations avaient appelé à ce mouvement national. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess