Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Vannes : les travaux de dragage du port vont débuter en janvier et durer 3 mois

-
Par , France Bleu Armorique

Cela fait 15 ans que le port de Vannes n'a pas connu d'opérations de dragage. Les sédiments se sont accumulés, apportés par les marées et l'écoulement de la rivière la Marle. A terme, si rien n'est fait, l'exploitation commerciale et de plaisance pourrait connaitre des difficultés.

Le port de Vannes n'a pas connu d'opérations de dragage depuis 15 ans
Le port de Vannes n'a pas connu d'opérations de dragage depuis 15 ans © Radio France - François Rivaud

Vannes, Morbihan, France

A certains endroits du port, on va enlever jusqu'à 1 mètre 40 d'épaisseur de vase, dit Jean Paul Benon, le directeur d'exploitation du port de Vannes.

On se souvient, raconte t-il, de l'arrivée du voilier néerlandais le Morgenster lors de la Semaine du Golfe. Le bateau a pu entrer dans le port en poussant ses moteurs à fond, comme s'il se frayait un chemin dans la vase. 

Le Morgenster a dû utiliser toute la puissance de ses moteurs pour remonter le port de Vannes - Radio France
Le Morgenster a dû utiliser toute la puissance de ses moteurs pour remonter le port de Vannes © Radio France - François Rivaud
Une drague comme celle ci travaillera pendant 3 mois au dévasage du port de Vannes - Aucun(e)
Une drague comme celle ci travaillera pendant 3 mois au dévasage du port de Vannes - Ville de Vannes

Plus de 40 000 mètres cubes de vase, constitués à 90 % d'eau et 10 % de sédiments vont être retirés du port de plaisance, du chenal et du port de commerce. La drague sera reliée à un immense réseau de conduites hydrauliques qui emmènera les sédiments extraits au sud de la ville dans la lagune de Tohannic.

On évite ainsi le passage de 3 500 camions en ville. 

Le port de Vannes est dans un secteur urbanisé. Il n'était pas question de transporter les sédiments par camion - Radio France
Le port de Vannes est dans un secteur urbanisé. Il n'était pas question de transporter les sédiments par camion © Radio France - François Rivaud

Après environ une année de séchage, les sédiments peuvent être exploités. Ceux extraits il y a quelques années lors du creusement du tunnel de Kérino ont servi à construire des murs anti bruit le long de la 4 voies à La Trinité Surzur et à renforcer une digue à Séné. Une fois les travaux terminés, le port de Vannes devrait retrouver une hauteur d'eau de 2 mètres 30 minimum dans le bassin à flot et de 2 mètres 50 dans l'avant port. Le coût de l'opération est de 3 millions d'euros : 2 millions pris en charge par la Région et 1 million par la Compagnie des ports du Morbihan. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu