Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

VIDÉO – Cherbourg : à bord de l'Energy Observer, le bateau du futur

-
Par , France Bleu Cotentin

L'Energy Observer, premier navire hydrogène, fait une courte escale à Cherbourg. France Bleu vous fait découvrir ce bateau unique au monde et zéro carbone.

L'Energy Observer fait escale 24 heures à Cherbourg
L'Energy Observer fait escale 24 heures à Cherbourg © Radio France - Anthony Raimbault

Cherbourg, France

L'Energy Observer retrouve Cherbourg deux ans après sa première visite. Il est arrivé vendredi matin port Chantereyne et repart ce samedi pour passer l'hiver à Saint-Malo, son port d'attache. Cet ancien bateau de course de 33 mètres de long a été reconditionné en laboratoire flottant pour tester les dernières technologies en matière d'énergies renouvelables sur toutes les mers du monde. Il est propulsé à l'électricité grâce à ses 165 m² de panneaux solaires et ses deux ailes blanches  verticales de propulsion éolienne. L'Energy Observer produit son hydrogène à partir de l'eau de mer.  

Une transatlantique à venir 

Après un tour de France et un tour de Méditerranée, le bateau vient de boucler un tour d'Europe du nord avec des performances toujours plus impressionnantes : l'Energy Observer a navigué jusqu'à 60 jours en totale autonomie énergétique. Les technologies développées sur le navire pourraient êtres appliquées à grande échelle dans l'avenir pour réduire la part des énergies polluantes dans le transport maritime notamment.  

L'Energy Observer a débuté sa mission en 2017 et a déjà visité 25 pays. Ce nombre devrait doubler d'ici 2022. Prochain défi pour le navire et son équipage : une traversée de l'océan Atlantique l'an prochain.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu