Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - En Charente-Maritime, des renforts pour capturer l'un des loups échappés des Deux-Sèvres

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu Poitou

A Saint-Mard, vers Surgères, les recherches continuent pour retrouver l'un des trois loups échappés d'un refuge des Deux-Sèvres. Des renforts de l'Office français de la biodiversité sont arrivés, mais plus les jours passent et plus la traque devient compliquée.

Les agents de l'Office Français de la Biodiversité à la recherche des loups vers Surgères
Les agents de l'Office Français de la Biodiversité à la recherche des loups vers Surgères © Radio France - Julien Morceli

Quatre renforts de la brigade des loups sont arrivés ce week-end en Charente-Maritime. Ce mercredi 26 novembre, dans la soirée, ils ont patrouillé dans une parcelle agricole proche de Surgères. Onze jours après leur fuite d'un refuge des Deux-Sèvres, les agents de l'Office français de la biodiversité gardent espoir de retrouver l'un des trois loups vu à plusieurs reprises dans les environs.

C'est dans cette parcelle agricole située entre Breuil-La-Réorte et Saint-Mard que le loup a été aperçu samedi soir. Deux agents de l'OFB patrouillaient lorsqu'ils l'ont aperçu. Dix minutes plus tard, une équipe armée d'un fusil tranquillisant se rend sur place mais l'animal est déjà parti. Depuis, ils quadrillent le terrain tous les jours mais c'est surtout le soir qu'on retrouve le plus d'agents. C'est là que le loup est le plus susceptible se déplacer. 

Les onze agents sont répartis en trois voitures. Un guide local au volant, deux observateurs aux fenêtres avec des jumelles thermiques et un lanceur, armée d'un fusil tranquillisant. Ce qui est compliqué c'est que le loup a des sens très développés. Il voit, sent et entend de très loin.  Il a donc toujours une longueur d'avance sur l'homme. 

Pour réussir à l'atteindre avec une flèche tranquillisante il faut être à moins de 40 m. Leur  stratégie pourrait donc consister à nourrir l'animal pour l'attirer et le surprendre. Une stratégie peut-être payante mais longue à mettre en place et épuisante. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess