Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Incendies de La Rhune : ils lancent une cagnotte pour venir en aide aux pottok

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Une association et des habitants émus ont lancé des cagnottes en ligne pour venir en aide aux animaux qui souffrent après les incendies qui ont dévasté une partie des massifs exceptionnels de La Rhune et Xoldokogaina. L'un des projets doit financer des râteliers pour les pottok privés de pâturages.

L'herbe et les arbustes ont disparu sur une large partie de La Rhune privant les animaux de nourriture
L'herbe et les arbustes ont disparu sur une large partie de La Rhune privant les animaux de nourriture © Radio France - Thibault Vincent

L'élan de solidarité a succédé à la vague d'émotion. Moins d'une semaine après le ou les incendies qui ont ravagé une partie des massifs de La Rhune et Xoldokogaina, plusieurs cagnottes ont été ouvertes sur internet pour venir en aide aux éleveurs et aux animaux qui ont grandement souffert.

Aide alimentaire aux pottok

Plus de 2000 hectares de prairies, de forêts, de zones humides et rocheuses, d'une grande richesse tant pour leur flore que leur faune, ont été parcourus par les flammes des 2 côtés de la frontière, dont 700 hectares en Iparralde (pays basque nord). De nombreux animaux ont été impactés. Leur habitat et leurs ressources alimentaires ont été largement compromis.

Un pottok isolé en lisière des terres brûlées sur La Rhune
Un pottok isolé en lisière des terres brûlées sur La Rhune © Radio France - Thibault Vincent

C'est notamment le cas des fameux pottok, emblème du pays basque et de La Rhune en particulier.  Si un certains nombre d'entre eux ont pu se réfugier sur les crêtes et gagner des pâturages restés intacts, d'autres se sont retrouvés bloqués sur le bas de la montagne, avec peu de ressources disponibles. L'association azkaindar Pastore Lore, qui réunie des passionnés et des éleveurs et organise chaque année sur La Rhune la fête pastorale éponyme, a décidé de leur venir en aide.

Elle a acheté cette semaine deux râteliers qu'elle a aussitôt installé en lisière des terres brûlées, à proximité des Carrières et du côté de Trabenia. Elle va approvisionner chaque semaine les deux mangeoires d'une tonne de foin pour apporter aux petits chevaux basques la nourriture nécessaire qu'ils ne peuvent plus trouver dans la nature. 

Un coût important

Un apport primordial en cette période de poulinage. "Il y en a beaucoup qui attendent des petits qui vont naître au printemps, explique Sandrine, femme d'éleveur. Pour être sûr qu'ils naissent dans les meilleures conditions, qu'ils aient tout ce qu'il faut pour les nourrir après, c'est vrai que c'est très important."

 Les Pottok de La Rhune, privés de pâture, ont rapidement attaqué le foin apporté par les bénévoles de Pastore Lore
Les Pottok de La Rhune, privés de pâture, ont rapidement attaqué le foin apporté par les bénévoles de Pastore Lore © Radio France - Thibault Vincent

Un dispositif qui a toutefois un coût important. Il faut compter 1300€ pour chacun des deux râteliers, sans compter le foin. Si Pastore Lore a préféré puiser dans ses fonds propres devant l'urgence, l'association a lancé en parallèle une cagnotte sur leetchi.com pour l'aider à les financer. D'autant qu'elle a vu, comme beaucoup, son budget annuel grandement amputé en cette période de Covid, faute d'avoir pu organiser notamment sa fête pastorale annuel à l'automne dernier.

"Si on s'y met tous, on peut arriver à faire quelque chose"

Une autre cagnotte a été ouverte sur le même site internet. Cette fois, c'est une simple habitante de Saint-Jean-de-Luz qui en est à l'origine. "Je suis très sensible à la cause animale", explique son instigatrice, Sylvie Lyssandre, qui a été choquée par les photos des incendies et des animaux blessés sur Internet. "Je ne suis pas véto, je me suis je vais au moins faire ça, car je ne peux pas agir sur le terrain." 

Une partie importante des massifs a été brûlée
Une partie importante des massifs a été brûlée © Radio France - Thibault Vincent

Elle a rencontré sur Internet de nombreuses personnes dans la même situation qu'elle, choquées et désœuvrées, désireuses d'apporter une aide. "Si on s'y met tous, on peut arriver à faire quelque chose", dit Sylvie qui a pour objectif de remettre la somme collectée à ceux, associations, vétérinaires, qui interviennent ou interviendront auprès de la faune sauvage impactée. Elle dit être en contact avec les communes concernées (Urrugne et Biriatou, notamment) et attendre également des retours de certaines associations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess