Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - La mairie de Plancher-Bas offre des poules qui "devaient finir en nuggets" aux habitants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

La commune de Plancher-Bas, en Haute-Saône, a offert, pour la troisième année consécutive, des poules à ses habitants, ce samedi. Deux poules destinées à l'abattoir, pour chaque foyer volontaire. Une initiative "écologique, anti-gaspillage et économique" qui ravit les familles, selon la mairie.

Des poules offertes aux habitants. C'est l'idée qu'a eu la mairie de Plancher-Bas, en Haute-Saône, il y a trois ans, en 2019. Depuis, chaque année, la commune organise une distribution de poules "de réforme" pour les foyers volontaires. Samedi 17 avril, aux ateliers municipaux, 210 poules ont été distribuées. 

Ce sont souvent des familles qui viennent chercher des poules : "ça amuse les enfants de choisir un prénom et d'aller chercher des œufs", explique Loïse, habitante de Plancher-Bas depuis toujours. Sa famille a adopté deux premières poules en mars 2020 et avec le confinement, parents et enfants ont adorés s'occuper du poulailler. Tellement, qu'aujourd'hui, ils ont neuf poules. 

Les poules viennent de la ferme Bernard à Champey. Toutes en fin de cycle de ponte, elles allaient être envoyées à l'abattoir.
Les poules viennent de la ferme Bernard à Champey. Toutes en fin de cycle de ponte, elles allaient être envoyées à l'abattoir. © Radio France - Rachel Saadoddine

Elles auraient dû finir en couscous ou en nuggets"

Toutes des animaux dits de "réforme". C'est-à-dire des poules ayant terminé leur cycle de ponte, à présent écartées des élevages. "Elles auraient dû finir en couscous ou en nuggets", explique Luc Jacquey, adjoint à la mairie de Plancher-Bas. En plus de gagner des œufs et un bec pour picorer les déchets alimentaires, les familles font donc une bonne action en sauvant des poules de l'abattoir. 

Enfants, parents et grands-parents viennent chercher leurs poules :

"On va les appeler Roussette et Cocotte, n'est-ce pas ma chérie", s'amuse Fabienne, 65 ans, en caressant ses nouvelles poules rousses, avec sa petite fille, Eloïse. "Plus qu'à les protéger des renards et elles devraient avoir une jolie fin de vie dans le jardin"

Fabienne et sa petite fille Eloïse sont venues chercher deux petites poules rousses (dans le carton).
Fabienne et sa petite fille Eloïse sont venues chercher deux petites poules rousses (dans le carton). © Radio France - Rachel Saadoddine

“Ma Solution”

Comme à Plancher-Bas, vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma Solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess