Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

VIDÉO - La ville d'Apt effarouche les étourneaux avec des rapaces

-
Par , France Bleu Vaucluse

Durant trois jours, un fauconnier est intervenu dès la nuit tombée pour chasser des milliers d'étourneaux venus s'installer dans les arbres de la cité aptésienne, en Vaucluse. Une présence très bruyante mais qui engendre surtout nombre de déjections sur la voirie, les terrasses et les voitures.

Cedric Toubas et Belle, la jeune buse de Harris avec qui il a principalement mené cette opération d'éffarouchement des étourneaux à Apt
Cedric Toubas et Belle, la jeune buse de Harris avec qui il a principalement mené cette opération d'éffarouchement des étourneaux à Apt © Radio France - JM Le Ray

Apt, France

Si tout le monde connaît et apprécie les volutes grandioses des colonies de milliers d'étourneaux sansonnets dans le ciel en fin de journée, les municipalités apprécient autrement de voir ces colonies prendre demeure l'automne dans les centres-villes à la tombée de la nuit. Si ces oiseaux sont très bavards, leurs habitudes de passer aux toilettes à ce moment-là génèrent des pluies de fientes que les propriétaires de voitures redoutent. 

Aussi depuis trois ans la mairie d'Apt a recours à la technique d'effarouchement par fusées détonantes et rapaces. L'idée étant de créer un climat d'insécurité pour les oiseaux et de les inciter à partir. 

La semaine passée et durant trois soirs, Cedric Toubas, fauconnier à Morières-lès-Avignon, a parcouru le centre-ville avec ses buses en soirée et jusqu'à deux heures du matin. S'il a tiré quelques fusées , il s'est surtout promené avec une de ses buses, "Belle", jeune spécimen de l'espèce "buse de Harris" courante en Amérique centrale. Il suffit de passer sous les arbres, explique-t-il, pour que les étourneaux sentent la présence du rapace et s'en aillent. 

Et au besoin, il fait voler et  poser le rapace dans les branches . Il n'y a pas d'attaque et la buse de Harris est justement appréciée et recommandée pour l'effarouchement que ce soit d'étourneaux, mais aussi de corneilles ou de pigeons. 

La profession de fauconnier a pris d'ailleurs un nouvel essor avec le recours à l'effarouchement de plus en fréquent dans les villes où certains oiseaux causent des nuisances. Depuis jeudi soir, dernières intervention du fauconnier moriérois, les étourneaux ont définitivement découché du centre d'Apt. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu