Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
DOSSIER : France Bleu Montagne

VIDÉO - L'inexorable déclin du glacier de Saint-Sorlin dans les Grandes Rousses

Nous avons accompagné la glaciologue grenobloise Delphine Six de l'IGE (l'Institut des géosciences de l'environnement) pendant les dernières mesures de l'année. Le glacier de Saint-Sorlin, dans les Grandes Rousses, est suivi depuis 1957. Son déclin s'accélère en raison du réchauffement climatique.

Saint-Sorlin-d'Arves, France

On accède au glacier de Saint-Sorlin depuis le col de la Croix de Fer, à 2.067 mètres d'altitude. Mais d'année en année, le trajet s'allonge car, si le col reste sagement à sa place, le front glaciaire lui, recule inexorablement sous les coups de rabot du réchauffement climatique... Ce déclin, les glaciologues le mesurent avec une précision toute scientifique, et ce depuis maintenant plus de 60 ans. 

Le col de la Croix de Fer en Savoie - Radio France
Le col de la Croix de Fer en Savoie © Radio France - Lionel Cariou

Les premières mesures remontent à 1957. Saint-Sorlin fait partie des six glaciers des Alpes françaises placés sous étroite surveillance scientifique depuis plusieurs décennies. C'est le cas aussi d'Argentière et Mer de Glace dans le massif du Mont-Blanc, de Gebroulaz en Vanoise, du Glacier Blanc dans les Écrins. Quant à Sarenne, à l'Alpe d'Huez. L'étude devrait bientôt prendre fin : son épaisseur est de 8 mètres, et il fond de 4 mètres par an. Autant dire qu'il ne verra pas la fin du quinquennat... 

La photo a été prise en 2019 ; en 2005, les lacs étaient recouverts d'une épaisse couche de glace - Radio France
La photo a été prise en 2019 ; en 2005, les lacs étaient recouverts d'une épaisse couche de glace © Radio France - Lionel Cariou

Les glaciologues de l'IGE, l'Institut des géosciences de l'environnement de Grenoble, sont en charge des mesures de quatre de ces 6 glaciers. En ce début octobre, nous accompagnons Delphine Six, chercheur à l'IGE, pour la dernière campagne de relevés de l'année sur le glacier de Saint-Sorlin, qui s'étend sur 2,8 km entre 2.600 et 3.400 mètres. "Vous voyez le rognon rocheux près du petit lac là-bas ? interroge-t-elle. Le glacier était là en 2005." Aujourd'hui le front se situe plusieurs dizaines de mètres en amont. 

Depuis 2003 le glacier de Saint-Sorlin perd en moyenne 2,20 mètres d'épaisseur par an

Delphine Six est glaciologue à l'IGE, l'Institut des géosciences de l'environnement de Grenoble - Radio France
Delphine Six est glaciologue à l'IGE, l'Institut des géosciences de l'environnement de Grenoble © Radio France - Lionel Cariou

Aujourd'hui, Delphine Six doit avec son collègue Guilhem Freche mesurer l'émergence des balises plantées dans le glacier. La méthode est relativement rudimentaire, mais efficace : au début de l'été, on fore un trou de 10 mètres de profondeur pour y insérer une série de cinq jalons de 2 mètres chacun mis bout à bout. En ce début d'automne, il suffit de mesurer ce qui dépasse pour déduire la fonte du glacier. En tout, 40 balises quadrillent ainsi le glacier de haut en bas et de la rive droite à la rive gauche. 

Ce qui dépasse correspondant à la fonte depuis 2017 sur le bas du glacier - Radio France
Ce qui dépasse correspondant à la fonte depuis 2017 sur le bas du glacier © Radio France - Lionel Cariou

Mètre en main, la glaciologue s'arrête à la balise n°31, vers 2.750 mètres d'altitude : _"Ici on a une ablation (fonte) sur un an de 5 mètres 30."  Le bas du glacier fond plus vite que le haut, mais en moyenne, sur toute sa surface Saint-Sorlin perd en moyenne 2,20 mètres d'épaisseur par an depuis 2003. L'année de la grande canicule où tout s'est emballé souligne Delphine Six : "On  observe une accélération dans cette perte de masse depuis les années 2000. Si on s'en tient au cas de Saint-Sorlin qu'on suit depuis 1957, sur 60 ans de mesures 9 des 10 années les plus négatives se situent toutes après 2003 !"_

Le glacier de Saint-Sorlin en 2005 - Aucun(e)
Le glacier de Saint-Sorlin en 2005 - Delphine Six
Le même glacier en 2019 - Aucun(e)
Le même glacier en 2019 - Delphine Six

Hiver correctement enneigé mais été chaud en 2019

Ce déclin est à mettre en relation avec l'évolution du climat : la hausse des températures rabotent peu à peu le glacier... Un glacier dont la santé dépend de deux facteurs : l'accumulation de neige pendant l'hiver et le niveau du thermomètre pendant l'été. Or sur l'ensemble du territoire l'été 2019 se classe au troisième rang des étés les plus chauds relevés par Météo France. Un réchauffement exacerbé en altitude. 

Les glaciologues de l'IGE ont une petite cabane près du glacier de Saint-Sorlin à 2.700 mètres d'altitude - Radio France
Les glaciologues de l'IGE ont une petite cabane près du glacier de Saint-Sorlin à 2.700 mètres d'altitude © Radio France - Lionel Cariou

En 1990, toujours selon les données de Météo France, la température à l'Alpe d'Huez à 1.860 mètres d'altitude n'a jamais atteint les 25 degrés. En 2019, le thermomètre a dépassé cette valeur à 11 reprises... Les glaciers sont particulièrement sensibles à cet emballement. Christian Vincent, lui aussi glaciologue à l'IGE, le soulignait en 2017 sur le glacier d'Argentière dans le massif du Mont-Blanc : "Quand en plaine on est en période de canicule avec des températures de 32 à 35 degrés, ici à 2 500 mètres d'altitude on a une fonte de 10 centimètres par jour."

Espérance de vie de 60 ans... ou moins

L'autre facteur, l'accumulation de neige au cours de l'hiver, a été plus favorable pour les glaciers nous dit Météo France. Si on combine les deux, les températures élevées l'emportent sur le bon niveau d'enneigement... Résultat pour le glacier Saint-Sorlin : 2019 a été parmi les années les plus déficitaires après 2003 et 2015 selon les calculs de Delphine Six. À ce rythme, et même si la hauteur de glace atteint 130 mètres à certains endroits, il ne lui reste plus que quelques décennies à vivre. "On estime qu'en 2080 il n'y aura plus de glacier de Saint-Sorlin", explique Delphine Six avant de nuancer : "ceci dit ces simulations remontent à quelques années et on est en train de les refaire avec de nouveaux outils. Il y a fort à parier que ce soit un peu avant 2080 au vue de l'emballement des 15 dernières années." 

POUR EN SAVOIR PLUS : le site de l'IG

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu