Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO -" Le problème avec EDF c'est comme d'habitude, on ne dit rien", associations anti-nucléaire en Touraine

-
Par , France Bleu Touraine

Un collectif d'associations environnementales porte plaine contre EDF et contre X. En cause, une suspicion de pollution radioactive de la Loire et un taux de tritium trois fois plus élevé que le seuil autorisé. Les associations accusent l'une de nos centrales nucléaires d'en être responsable.

Dominique Boutin est aussi membre de la CLI, la commission locale d'information de la centrale nucléaire de Chinon
Dominique Boutin est aussi membre de la CLI, la commission locale d'information de la centrale nucléaire de Chinon © Radio France - Sylvain Maisonneuve

C'était il y a un an. L'Acro, un collectif citoyen poursuit ses prélèvements réguliers dans la Loire. Mais en janvier 2019, à hauteur de Saumur, un prélèvement  montre un taux de tritium de plus de 300 becquerels par litre. C'est plus de 3 fois le seuil autorisé. Du jamais vu pour les associations anti-nucléaires. 

Ce qui est assez inquiétant, c'est que si ce collectif citoyen n'avait pas fait ces prélèvements, personne ne serait au courant", Dominique Boutin, membre de ce collectif d'associations anti-nucléaire en Indre-et-Loire

Sur ce sujet, les associations dénoncent les pratiques des organismes chargés du suivi de ces rejets de tritium. "L'IRSN ( l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) suit des protocoles qui s'appliquent sur des zones dites " de bon mélange " à savoir 6 km en aval des centrales. Et ailleurs ? Tout va bien, tout est parfait ? On sait pas, on ne regarde pas". 

"EDF n'aurait pas adapté ses rejets au faible débit de la Loire"

L'IRSN juge peu vraisemblable l'hypothèse d'un incident dans le processus des rejets d'EDF. Les associations, elles, pointent clairement du doigt nos centrales. Elles n'auraient pas changé leur processus de rejet en janvier dernier malgré le faible débit de la Loire. 

Le problème avec EDF, c'est comme d'habitude, on ne dit rien. Nous ce qu'on veut, c'est trouver la source. Et c'est ça qui embête l'IRSN. Donc il faudrait une enquête indépendante. Et encore, à la condition qu'EDF veuille bien ouvrir ses cahiers."

C'est tout l'intérêt de cette plainte déposée contre EDF et contre X auprès du parquet de Paris .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu