Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Visite d'Emmanuel Macron : "Non, il n'y a pas eu d'arrêt de l'incinérateur de Passy"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Passy, France

La mise au point est faite par le président du SITOM, en charge de l'incinérateur de Passy en Haute-Savoie, en réaction à une affirmation circulant sur les réseaux sociaux ce jeudi après-midi. Philippe Devron dénonce une "fake news".

Les responsables de l'incinérateur affirment qu'il a bien fonctionné lors de la visite d'Emmanuel Macron
Les responsables de l'incinérateur affirment qu'il a bien fonctionné lors de la visite d'Emmanuel Macron © Maxppp - Maxppp

C'est une affirmation qui circulait depuis le début de l'après-midi ce jeudi sur les réseaux sociaux notamment, à l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron au pied du Mont-Blanc. Certains s'étonnaient fortement de l'absence de fumée au dessus de l'incinérateur de Passy et affirmaient même que l'incinérateur avait été éteint afin d'éviter une visite présidentielle au milieu de la pollution. 

"Faux !", explique Philippe Drevon, le président du SITOM (syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères des vallées du Mont-Blanc), en charge du site de Passy. Il dénonce même une fake news. "L'exploitant continue d'exploiter l'incinérateur qui fonctionne 24 heures sur 24, détaille Philippe Drevon, en réaffirmant : "il n'y a pas eu du tout d'arrêt de production de la part de l'exploitant (Suez)".

L'absence ou la présence de panache de fumée est due à plusieurs facteurs selon le président du SITOM, notamment la température de l'air et l'hygrométrie (degré d'humidité de l'atmosphère). Ce jeudi, il faisait trop doux et surtout l'air était trop sec, pour voir apparaître la fumée selon ces professionnels.

Philippe Drevon affirme aussi que le fonctionnement du site est contrôlé par les pouvoirs publics, il dénonce donc ces "fausses informations " et regrette qu'elles soient relayées par des élus locaux, en l'occurrence Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu