Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Vosges : "il faut sauver la gélinotte des bois"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

L'association Oiseaux Nature dans les Vosges écrit au préfet pour demander la protection de la gélinotte des bois, espèce en voie d'extinction. Elle réclame la fin des courses de motos et l'interdiction de prélever des œufs. Son objectif : sauver les derniers individus existants.

L'association Oiseaux Nature interpelle la préfecture des Vosges pour protéger la gélinotte des bois, en voie d'extinction
L'association Oiseaux Nature interpelle la préfecture des Vosges pour protéger la gélinotte des bois, en voie d'extinction © Maxppp - Florian Launette / Découvre ta nature

Vosges, France

C'est un appel au secours : celui des protecteurs d'oiseaux. Dans les Vosges, l'association Oiseaux Nature vient d'écrire au préfet pour demander la protection de la gélinotte des bois, espèce en voie d'extinction. La gélinotte vivait dans tout le quart Nord-Est de la France, il y a encore trente ans. "Il n'en reste que quelques individus dans le massif vosgien, s'alarme Claude Maurice, membre actif et ancien président de l'association. Selon nos estimations, on pourrait compter le nombre de gélinottes restantes sur les doigts de nos deux mains", ajoute le Vosgien. C'est lui qui est à l'initiative de la lettre envoyée en préfecture.

Claude Maurice veut d'abord empêcher les prélèvements d’œufs de gélinotte dans les bois. "On demande que l'autorisation de prélèvement réclamée par un groupe allemand ne puisse pas avoir lieu. On ne veut pas que les gélinottes se retrouvent en train de mourir dans un zoo. On veut que cet oiseau soit laissé tranquille et qu'on lui préserve son habitat, poursuit Claude Maurice. On veut que les pouvoirs publics prennent enfin des mesures de préservation de la faune sauvage, parce qu'il n'y a pas que la gélinotte, il y a aussi le Grand Tétras, pour lesquels les individus sont âgés et ne pourront plus se reproduire."

Si on n'avait pas d'espoir, on n'écrirait pas à la préfecture mais vous savez, les espoirs sont tellement faibles.

Même s'ils ont interdiction de leur tirer dessus, Claude Maurice en veut énormément aux chasseurs. "Ils perturbent fortement le milieu dans lequel vivent ces espères sensibles et élèvent des sangliers qui détruisent des nichées à terre. Cette pratique avec des chiens qui courent partout et des sangliers en élevage font que ces oiseaux sensibles ne peuvent pas subsister, même en n'étant pas chassés."

"L'ensemble des animaux de la forêt ont peur des chasseurs, des coups de feu et des chiens. Le problème c'est qu'ils assimilent le promeneur inoffensif à quelqu'un de dangereux. A partir du moment où on est un humain, on devient une menace pour tout animal sensible."

L'association Oiseaux Nature demande également la fin des courses de motos Enduro dans le secteur pour protéger ces espèces en voie d'extinction. Pour le moment, l'association n'a pas reçu de réponse de la préfecture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu