Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : pourquoi la Touraine a la chance d'accueillir le martinet noir, un oiseau migrateur ?

-
Par , France Bleu Touraine

Le martinet noir est de retour comme chaque année en Touraine. Cet oiseau migrateur vient s'y reproduire en raison des différents endroits propices où il peut nicher facilement comme les châteaux. Cet oiseau qui ne pèse que quelques grammes (38 à 45) arrive d'Afrique du Sud où il a passé l'hiver.

Martinet noir
Martinet noir - © ALAIN BLOQUET

C'est chaque année un véritable balai aérien, depuis quelques jours le martinet noir est de retour dans le ciel de Touraine. Après un long périple depuis l'Afrique du Sud où il a passé l'hiver, ce petit oiseau migrateur qui ne pèse pas plus que 45 grammes est de retour dans l'un de ses lieux de prédilection pour la reproduction.

Cet oiseau qui ne se pose jamais... fait une pause

Le martinet noir ne se pose quasiment jamais, seulement 21 jours par an au moment ou la femelle vient couver ses œufs et c'est principalement en Touraine que cela se passe en raison de l'architecture des bâtiments qui s'y prête bien comme l'explique Jean Michel Feuillet ornithologue à la LPO, "cet oiseau fantastique aime la Touraine pour deux raisons, il peut y nicher facilement en hauteur à l'extérieur de certains bâtiments et notamment les châteaux comme à Langeais par exemple, il est attiré également par la Loire qui est un véritable réservoir de nourriture pour lui".

Un athlète de haut vol

Non seulement cet oiseau a l'habitude de migrer (il arrive en Touraine depuis l'Afrique du Sud où il a passé l'hiver) mais en plus il peut voler à des altitudes incroyables, jusque 10.000 mètres pour se nourrir d'insectes volants, des pilotes de ligne l'ont déjà vu. Contrairement à l'hirondelle, le martinet noir est l’un des animaux les plus rapides avec des pointes de vitesse à 200 km/h.

Après l'Afrique du Sud et la Touraine, le martinet noir reprendra sa longue route, cette fois vers l'Europe du nord, ce sera au cours de la première quinzaine de juillet s'il ne fait pas trop chaud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess