Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

L'accident à la centrale nucléaire de Golfech devant la cour d'appel de Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

La cour d'appel de Toulouse étudiait, ce lundi, le dossier qui oppose EDF à plusieurs associations environnementales au sujet d'un rejet supérieur à la moyenne d'émanations radioactives, pendant quelques minutes, le 19 octobre 2016. La décision sera rendue le 13 janvier 2020.

Les représentants des associations environnementales qui poursuivent EDF en justice pour une mauvaise gestion de la centrale nucléaire de Golfech.
Les représentants des associations environnementales qui poursuivent EDF en justice pour une mauvaise gestion de la centrale nucléaire de Golfech. © Radio France - Magalie Lacombe

Golfech, France

EDF n'est pas coupable puisque relaxée en janvier dernier, par le tribunal de police de Montauban mais la société est-elle responsable des rejets de matières radioactives largement supérieurs aux seuils autorisés pendant quelques minutes, le 19 octobre 2016 ?

C'est toute la question que les associations environnementales qui se battent depuis trois ans pour le faire reconnaître ont à nouveau posé, ce lundi, devant la cour d'appel de Toulouse. 

L'avocat d'EDF, lui, s'appuie sur des arguments de procédure pour demander aux juges de rejeter en bloc la requête, tandis que l'avocat des associations comme le réseau Sortir du Nucléaire ou France Nature Environnement égrène les fautes civiles qu'il considère imputables à EDF, en tant qu'exploitant de la centrale.

On sait qu'il y a des éléments radioactifs qui ont été rejetés dans l'environnement qui n'auraient pas dû être rejetés parce que c'est une conséquence de cascades de dysfonctionnements - Marie Franchisse, juriste au réseau Sortir du Nucléaire

La cour d'appel tranchera le lundi 13 janvier 2020 à 14h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu