Football

Foot - Amical : France - Serbie, opération séduction

Par Germain Arrigoni, France Bleu Gironde lundi 7 septembre 2015 à 3:00

Mathieu Valbuena, le milieu offensif des Bleus
Mathieu Valbuena, le milieu offensif des Bleus © Maxppp

Après avoir renoué avec la victoire au Portugal (1-0), l'équipe de France doit confirmer face à la Serbie qu'elle a bel et bien chassé ses doutes, lundi à Bordeaux en match amical de préparation à l'Euro 2016. Coup d'envoi à 20h45 à suivre en direct sur francebleu.fr !

Les Bleus ont évité la fausse note pour leur rentrée et s'inquiéter pour le reste de la saison. Après trois défaites en quatre rencontres, les hommes de Didier Deschamps ont regoûté à la victoire vendredi à Lisbonne face au Portugal (1-0), le premier depuis le 29 mars contre le Danemark. 

Tout n'a pas été parfait mais Didier Deschamps a pu savourer une solidité défensive retrouvée avec, cerise sur le gâteau, ce bijou de coup-franc exécuté par Mathieu Valbuena. 

Séduire en attaque

La grave blessure au genou droit de Nabil Fekir est venue ternir ce beau tableau mais les Français doivent désormais tracer leur route sans le prodige lyonnais et les nouvelles solutions offensives qu'il aurait pu leur apporter. 

C'est justement l'attaque qu'il faut réveiller face aux Serbes, déjà éliminés de la course à la qualification pour le Championnat d'Europe (avant-dernier du groupe I avec un point, loin derrière le Portugal, le Danemark et l'Albanie). 

Deschamps a joué la sécurité au Portugal et testé une formule en 4-4-2 qui pourra toujours resservir contre les grandes nations. Il faudra en revanche être beaucoup plus ambitieux, à domicile, face à un adversaire évoluant très loin du gotha continental. 

Une attaque Valbuena-Giroud-Griezmann

Les spectateurs du Matmut Atlantqiue à Bordeaux doivent s'attendre à voir  un onze de départ profondément remanié pour éviter d'assister au même spectacle ennuyeux qu'à Lisbonne. 

Selon toute vraisemblance, Deschamps devrait renouer avec l'organisation habituelle des Bleus en 4-3-3 et muscler ainsi un peu plus son secteur offensif, réduit à deux petits éléments vendredi. 

Les remplaçants de Lisbonne auront l'occasion de se montrer, à commencer par Valbuena, qui devrait retrouver le couloir droit. Le Lyonnais, homme de base de l'ère Deschamps, reste incontournable pour animer l'attaque, le match au Portugal l'a encore prouvé. 

Olivier Giroud devrait également sortir du banc et s'offrir un peu d'oxygène alors qu'il n'est plus un titulaire indiscutable à Arsenal et que son horizon en bleu est bouché pour longtemps par Karim Benzema. 

Pour d'autres, il y a de réelles opportunités à saisir pour s'inviter dans le onze de départ. Yohan Cabaye n'a pas démérité au Portugal mais Morgan Schneiderlin, passé cet été de l'anonymat de Southampton aux lumières de Manchester United, constitue une menace sérieuse au poste de sentinelle pour le joueur de Crystal Palace. 

Il est peut-être temps aussi pour Geoffrey Kondogbia, recruté pour 40 millions d'euros par l'Inter Milan, de tenter de taper dans l'oeil du sélectionneur même s'il devra s'accrocher pour abattre le duo Pogba-Matuidi. 

Anthony Martial sera l'autre attraction de la soirée. L'homme qui vaut 80 millions d'euros a fêté sa première cape à la 74e minute à Lisbonne mais il aura cette fois beaucoup plus de temps pour s'illustrer. Le nouvel attaquant de Manchester United joue déjà gros et n'a pas le droit de se louper. Comme les Bleus. 

Les compos probables

France: Lloris (cap.) - Debuchy (ou Sagna), Varane, Mangala (ou Koscielny), Trémoulinas - Pogba, Schneiderlin, Kondogbia (ou Matuidi) - Valbuena, Giroud, Griezmann

Sélectionneur: Didier Deschamps

Serbie: Stojkovic - Tomovic, Ivanovic (cap.), Spajic, Kolarov - Fejsa (ou Petrovic), N. Matic - Zivkovic, Ljajic, Kostic - Mitrovic 

Sélectionneur: Radovan Curcic

Le calendrier des Bleus avant l'Euro 2016

7 septembre 2015 : France - Serbie8 octobre 2015 : France - Arménie11 octobre 2015 : Danemark - France13 novembre 2015 : France - Allemagne17 novembre 2015 : Angleterre - France25 mars 2016 : Pays-Bas - France29 mars 2016 : France - Russie