Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

05/05/1992. Malgré le confinement, les corses rendent hommage aux victimes de Furiani

-
Par , , France Bleu RCFM

Les traditionnelles cérémonies du 5 mai ont été modifiées, du fait des contraintes du confinement concernant les rassemblements et les offices religieux. Mais la mémoire des victimes a été honorée, car le souvenir reste vif, 28 ans après.

La stèle du souvenir du 5 mai 1992, telle que décorée ce 5 mai 2020.
La stèle du souvenir du 5 mai 1992, telle que décorée ce 5 mai 2020. © Radio France - Maxime Becmeur

Pas de rassemblement en public devant la stèle du stade Armand Cesari, pas de plateaux de matchs amicaux entre jeunes footballeurs, ni même de journée d'étude. Ce 28e anniversaire de la catastrophe de Furiani manque peut-être de contacts humains, toujours essentiels dans les rituels de commémoration. Mais il ne manque pas de cohésion, dans le devoir de se souvenir des 19 innocentes victimes et des 2357 blessés, touchés en ce soir de mai 1992. 

Ce mardi vers 14h30, un comité restreint a déposé une dizaine de gerbes de fleurs décorées de messages au pied du monument proche du stade, alors qu'une messe hommage a été célébrée le matin-même, dans l'Eglise Notre-Dame-De-Lourdes, à Bastia, retransmise sur les réseaux sociaux.

Le père Pierre Pinelli a célébré l'office et béni la stèle.
Le père Pierre Pinelli a célébré l'office et béni la stèle. © Radio France - Maxime Becmeur

Le rituel, comme toujours répété au pied de la tribune Nord, a été présidé par le Père Pinelli, en présence du Préfet de Haute-Corse, des maires de Furiani et Bastia, du président de la Communauté d'agglomération bastiaise, du député Michel Castellani, et de Lauda Guidicielli, conseillère aux sports et à la jeunesse, qui représentait l'exécutif territorial.

La stèle a été bénie devant les présents, en l'absence des familles des victimes, mais avec les membres du Sporting Club de Bastia, du collectif des victimes, de la Ligue corse de football, de l'Union des journalistes sportifs, et de l'association des Socios. 

France Bleu RCFM était également représentée, en mémoire de la disparition de nos collègues Michel Vivarelli et Pierrot Giudicelli, ce même jour du 5 mai 1992. 

20h20 : Pour un hommage aux fenêtres et balcons ce soir

Cet hommage unanime, bien que réduit à ces instants de recueillements pour cette année, devrait se prolonger dans la soirée. A l'appel de l'association de supporters "Corsica turchina", ce soir à 20h20 -heure du drame-, tous ceux qui le souhaitent sont invités à applaudir et accrocher à leurs fenêtres les drapeaux du Sporting ou de la Corse, ou à allumer une bougie.

Le directeur de RCFM, Franck Lidon, déposant une gerbe de fleurs, sous les yeux de Didier Grassi, présent pour le collectif des victimes.
Le directeur de RCFM, Franck Lidon, déposant une gerbe de fleurs, sous les yeux de Didier Grassi, présent pour le collectif des victimes. © Radio France - Maxime Becmeur
Choix de la station

À venir dansDanssecondess