Climat – Environnement

Mille hectares de cultures abimés par la grêle dans l'Hérault

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 17 août 2016 à 21:06

La moitié du vignoble du Pic Saint-Loup est touché
La moitié du vignoble du Pic Saint-Loup est touché © Maxppp -

Le violent orage de grêle qui s'est abattu sur l'est du département de l'Hérault et sur Montpellier ce mercredi après-midi a fortement endommagé des centaines d'hectares de vignes, les arboriculteurs et les maraîchers sont également touchés.

Le terroir du Pic Saint-Loup a été très sévèrement touché par le violent orage de grêle de mercredi après-midi. L'épisode n'a pas duré plus de 15 minutes selon les témoignages des habitants, mais les dégâts sont terribles dans les vignes, particulièrement sur les quatre communes de l'appellation que sont Valflaunès, Claret, Lauret et Sauteyrargues.

La moitié de l'appellation Pic Saint-Loup touchée

À trois semaines des vendanges, près de la moitié du vignoble de l'appellation Pic Saint-Loup semble avoir été détruit, soit environ 90 hectares sur 200. Les grêlons ont déchiré les feuilles et percé les raisins qui ne pourront plus mûrir.

"On est abasourdi : tout le travail d'une année s'en va"

Régis Palentin, président du comité des viticulteurs du Pic Saint-Loup est venu constater les dégâts dans les vignes. "On est abasourdi : tout le travail d'une année s'en va. En une demi-heure tout est parti, les grains ont éclaté. Les raisins ne pourront pas mûrir, je suis pessimiste."

Gérard Palentin

Certains viticulteurs touchés à 100%

Le maire de la commune de Valflaunès Gérard Fabre accuse le coup : "Les gens sont choqués, on n'a jamais vu un orage aussi violent. Certains viticulteurs sont touchés à 100%. C'est dramatique pour le Pic Saint-Loup. Malheureusement, la grêle n'est pas reconnue en catastrophe naturelle."

Gérard Fabre, maire de Valfaunès

Du côté de la chambre d'agriculture, le bilan sera dressé dans les jours qui viennent, mais on estime à un millier le nombre d'hectares de cultures touchés par la grêle.

"Cela touche essentiellement la vigne et l'arboriculture, certaines parcelles sont touchées à 100%. Ce n'est pas un orage localisé, il a touché énormément d'hectares. Je n'ai pas souvenir d'un tel impact sur autant de surfaces." - Jérôme Despey, président de la chambre d'agriculture

Jérôme Despey, le président de la chambre d'agriculture

"Les viticulteurs sont meurtris. À quelques jours des vendange, la récolte est anéantie pour certains. Parfois, il reste juste le sarment, pour certains il y aura aussi des dégâts pour les récoltes à venir", ajoute Jérôme Despey, qui précise que les zones touchées vont de Lauret, Claret, Valflonès, Saint-Mathieu de Tréviers et Sauteyrargues jusqu'à Teyran, Assas, Vendargues et Lattes.

Jérôme Despey