Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

10 mois de prison avec sursis pour avoir harcelé et insulté les gendarmes d'Indre-et-Loire

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Il a passé plus de 300 coups de fils aux gendarmes d'Indre-et-Loire, en moins de 6 mois. Un agriculteur de Langeais a été condamné à 10 mois de prison avec sursis ce 4 septembre à Tours pour outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique et appels téléphoniques malveillants réitérés.

L'homme a passé plus de 300 coups de fil vindicatifs aux gendarmes d'Indre-et-Loire, lors du premier semestre 2019
L'homme a passé plus de 300 coups de fil vindicatifs aux gendarmes d'Indre-et-Loire, lors du premier semestre 2019 © Maxppp - WOSTOK PRESS/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Un habitant de Langeais a été condamné à 10 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Tours, ce mercredi 4 septembre. Cet agriculteur de 50 ans a notamment été reconnu coupable d'outrages et de harcèlement vis à vis de gendarmes. Entre le premier janvier et la mi-juin 2019, il a passé plus de 300 coups de fils aux gendarmeries de Tours, Chinon et Langeais. Des coups de fil souvent vindicatifs ou insultants. 

A l'origine de sa colère : l'interdiction de vendre sa production sur les marchés de Langeais et Tours

Sa rancoeur remonte à octobre 2017, quand cet agriculteur s'est vu refuser le droit de vendre sa production sur les marchés de Langeais et Tours à cause d'un problème de non-conformité sanitaire. Immédiatement, il poursuit les maires de Langeais et Tours, notamment...mais ses plaintes pour abus de pouvoir et harcèlement sont classées sans suite. L'homme se met alors à dénigrer la gendarme qui s'est occupée de l'enquête : en face à face, mais aussi en interpellant sa hiérarchie et les magistrats.  

Le colonel de gendarmerie accusé de "protéger des gendarmes mafieux"

Au fil des semaines, tous les interlocuteurs sont insultés, avec des expressions du genre "Incompétente", "Connasse", "je vais faire descendre ton sourire narquois", "Salope de menteuse".  Jusqu'au colonel de gendarmerie, accusé de protéger des gendarmes mafieux. De janvier à juin dernier, l'homme appelle 309 fois les gendarmeries de Langeais, Chinon et Tours : jusqu'à 3 appels en 6 minutes. Il reconnait certains outrages, mais en conteste d'autres. Il admet juste qu'il peut "déborder" quand il est énervé.

Diagnostiqué paranoïaque, l'homme voit sa condamnation assortie d'une obligation de soins psychiatriques

Placé en garde à vue fin juillet, après avoir passé une demi-heure à vociférer devant la gendarmerie de Langeais, il est examiné par un psychiatre qui diagnostique une paranoïa. L'homme n'a par exemple ni carte bleu, ni téléphone portable, pour ne pas être pisté. Sa condamnation à 10 mois de prison avec sursis est assortie d'une obligation de soins psychiatriques.

Interdiction d'approcher la gendarme et sa famille

L'homme a l'interdiction de contacter la gendarme, qui souffre à cause de lui de troubles alimentaires et troubles du sommeil et à qui il devra verser 1 000 euros de dommages et intérêts. Une interdiction étendue au mari et à la fille de cette femme. Peu avant sa garde à vue, l'agriculteur avait en effet crié à la collégienne que sa mère était une menteuse. La condamnation l'empêche aussi de se présenter à la gendarmerie de Langeais

Il devra en outre rembourser plus de 10 000 euros à la Caisse d'Allocation Familiale, pour avoir touché indûment des allocations en se faisant passer pendant plusieurs années pour un parent isolé, alors qu'il vit avec la mère de son enfant.

Choix de la station

France Bleu