Infos

Les 110 passagers coincés dans la télécabine du Mont-Blanc ont tous été évacués

Par Richard Vivion, Nicolas Peronnet et Virginie Salanson, France Bleu Pays de Savoie jeudi 8 septembre 2016 à 18:39 Mis à jour le vendredi 9 septembre 2016 à 10:07

Le "Panoramic Mont Blanc" relie l'Aiguille du Midi à la pointe Helbronner © Maxppp - Maxppp
Le "Panoramic Mont Blanc" relie l'Aiguille du Midi à la pointe Helbronner © Maxppp - Maxppp © Maxppp - maxppp

110 personnes se sont retrouvées bloquées ce jeudi soir dans des cabines entre l'Aiguille du Midi et la pointe Helbronner, dans le Mont-Blanc, en raison d'un problème technique. Plus de la moitié a pu être évacuée par hélicoptère, les 33 derniers passagers redescendent en télécabine ce vendredi.

110 personnes se sont retrouvées bloquées ce jeudi dans des cabines au-dessus des glaciers du Mont-Blanc, à plus de 3.600 mètres d'altitude. Soixante-cinq d'entre elles ont pu être évacuées dans la soirée de jeudi par hélicoptère. Mais les opérations ont été stoppées à 20h45 en raison de la nuit. Douze personnes ont été descendues en rappel vers minuit. Les 33 restantes ont passé la nuit dans les cabines.

Vers 8h00 du matin ce vendredi,  la compagnie du Mont-Blanc a pu décroiser les câbles, responsables du blocage de la remontée mécanique. Les cabines ont donc recommencé à avancer au ralenti. Les 33 derniers passagers sont donc en train de redescendre par la voie normale. Ils devraient arriver à l'Aiguille du Midi où un médecin les attend avant de redescendre à Chamonix.

33 personnes bloquées, dont un enfant de dix ans

Le "Panoramic Mont Blanc" relie l'Aiguille du Midi (3.842 mètres) à la Pointe Helbronner (3.462 mètres). Cette remontée mécanique est composée de trains de cabines de quatre places chacune. Jeudi, vers 16 heures, douze cabines ont été bloquées avec des touristes Allemands, Italiens, Espagnols, Américains, Japonais et Français à l'intérieur. Des secouristes ont pu rejoindre trois cabines pour accompagner durant la nuit les personnes bloquées. Dans l'une de ses cabines se trouvait un enfant de dix ans.

Un problème technique

A l'origine de l'incident, "un croisement de câbles", selon Mathieu Dechavanne, le PDG de la compagnie du Mont Blanc, l’exploitant de la télécabine, croisement "qui pourrait être liée à une rafale de vent". En fin d'après-midi, les employés de la société n'étaient pas parvenus à réparer l'incident et la décision d'une évacuation aérienne a été prise en début de soirée, menée par le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Chamonix.

Le préfet a parlé d’opération de secours "complexe et exceptionnelle, une des plus grosse de ces dernières années" car elle se passe entre 3.600 et 3.800 mètres d’altitude, sur une longueur de cinq kilomètres et dans un environnement glaciaire.

Environnement glaciaire

Trois hélicoptères suisse, français et italien ont participé à l'opération a détaillé Mathieu Dechavanne, qui précise toutefois que "la météo est bonne" et les cabines plutôt "neuves et hermétiques". De l'eau et de la nourriture ont été acheminées à l'intérieur des cabines dans la soirée. Elles contiennent également un kit de survie composé de couvertures de survies, de quelques barres de céréale et d’eau.

Un PC de crise à Chamonix

Jeudi après-midi, un poste de commandement opérationnel a été mis en place à Chamonix. Le préfet de Haute-Savoie s'est rendu sur place pour diriger les secours. La télécabine "Panoramic Mont-Blanc" surplombe les glaciers de la Vallée Blanche et permet de traverser le massif du Mont-Blanc de la France vers l'Italie.

  - Aucun(e)

Partager sur :