Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

120 passagers passent la nuit bloqués dans un train à Modane, en Maurienne

mardi 12 juin 2018 à 8:38 Par Anne Chovet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Il y a plus confortable qu’un train pour passer la nuit…mais 120 passagers d’un TGV Milan/Paris ont du faire avec, dans la nuit de lundi à ce mardi. Ils se sont retrouvés bloqués en gare de Modane, en Maurienne.

Un TGV (photo d'illustration).
Un TGV (photo d'illustration). © Radio France - Oanna Favennec

Modane, France

Ce lundi soir, deux TGV se retrouvent bloqués en gare de Modane en Maurienne. Un train Paris/Milan et un Milan/Paris.

Tout est parti d'un problème en Italie. Le trafic a été perturbé. Le Milan/Paris est donc arrivé en retard à Modane (Maurienne) et le Paris/Milan lui n'a pas pu partir comme prévu. Une fois le problème réglé en Italie, la grève a commencé en France (le 15éme épisode de grève perlée contre la réforme ferroviaire a débuté lundi à 20h). Du coup les deux trains n'ont pas pu rouler.

L’Italie a affrété des cars, les passagers ont pu regagner Turin et Milan. Et coté français la SNCF a mis a disposition deux cars, il n'y avait donc pas assez de places pour tout de monde. 120 personnes ont passé la nuit dans le TGV en gare de Modane.

Vers 23h des plateaux repas et des couvertures ont été distribués.
Des pompiers se sont assurés que tout le monde allait bien et des gendarmes ont passé la nuit sur place.

Quelques personnes se sont énervées mais on peut comprendre.

Selon le maire de Modane, Jean-Claude Raffin, il y a eu quelques énervements mais "la grande majorité des passagers étaient compréhensifs. Ils ont pris leur mal en patience"  

Le train est reparti ce mardi matin vers 7h30.