Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

120 Roumains expulsés d'un camp à Saint-Étienne

mardi 22 juillet 2014 à 17:37 Par Maxime Fayolle, France Bleu Saint-Étienne Loire

120 Roumains, dont plus de 60 enfants, ont été expulsés de leurs camps basés sur les hauteurs de la gare du Clapier à Saint-Étienne. Descendus place Jean-Jaurès pour un entretien à la Préfecture, ils ont trouvé porte close.

Les 50 familles roumaines, expulsées sous la pluie, sont descendues place Jean Jaurès
Les 50 familles roumaines, expulsées sous la pluie, sont descendues place Jean Jaurès © Radio France - Maxime Fayolle

Il était 7h30 ce mardi matin quand la police est venue expulser deux camps de roumains à Saint-Étienne. Les 120 personnes squattaient deux terrains, l'un appartenant à la municipalité, l'autre appartenant à une association. Une plainte avait été déposée et c'est sur ordre du procureur de la République que les forces de l'ordre sont intervenues dans le calme. Radojka faisait partie du camp expulsé ce matin, elle raconte l'arrivée de la police.

Expulsion SON 2

A l'initiative de la Ligue des Droits de l'Homme, les 50 familles sont descendues sur la place Jean-Jaurès à Saint-Étienne, sous la pluie, pour demander audience à la préfecture afin de trouver une solution de relogement. Le rendez-vous leur a été refusé. Djamel Rami était dégoûté et en appelait au maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.

Expulsion BOB 1

De 10h à 12h, les 50 familles roumaines sont restées sous la pluie Place Jean Jaurès. Les passants et les associations, eux, étaient choqués du traitement de ces familles, expulsées et mises à la rue "comme des chiens".

Expulsion ENRO