Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

13 policiers supplémentaires à Nîmes l'an prochain, des "actions coups de poing dans les bus"

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Une réunion exceptionnelle sur la sécurité à Nîmes s'est tenue comme prévue ce mercredi après-midi à Paris, au ministère de l'Intérieur.

Franck Proust, Président de Nîmes Métropole
Franck Proust, Président de Nîmes Métropole © Radio France - Tony Selliez

La réunion sur la sécurité à Nîmes a duré un peu plus d'une heure ce mercredi après-midi, au ministère de l'Intérieur. Réclamée depuis des mois par le maire de Nîmes, elle a notamment rassemblé autour de Jean-Paul Fournier et du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, l'adjoint à la sécurité à Nîmes Richard Schieven, la députée Françoise Dumas, le président de Nîmes Métropole Franck Proust, la Gendarmerie, et la Police Nationale.

Gérald Darmanin à Nîmes fin octobre

"C'était plus une réunion de travail, où on a échangé nos points de vue, confie ce mercredi sur FB Gard Lozère Franck Proust (..) Bon, hormis l'annonce de 13 policiers supplémentaires présents sur Nîmes en début d'année, il y a des réflexions, des pistes de travail." Le président de Nîmes Métropole révèle par ailleurs que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin doit venir à Nîmes en octobre : "s'il vient, ce ne sera pas une visite de courtoisie"

Franck Proust a surtout défendu la question de la sécurité dans les transports en commun. En 2019, sur Nîmes Métropole, 150 bus ont été caillassés, des conducteurs ont été agressés (six faits de violence physique, 104 insultes envers le personnel recensées, 11 menaces envers le personnel). plus de 500.000 personnes ont été contrôlées, 5.693 ont été verbalisées. 

"Il y a une situation d'urgence, et il y a des expériences, notamment dans les Bouches-du-Rhône, relève Franck Proust. J'ai demandé un contrat d'objectifs, présidé par le Préfet, pour qu'il y ait des actions concrètes. Par exemple, le Ministre m'a dit "on pourrait mettre les douanes" ; vous savez sur les autoroutes il y a des actions sur les trafiquants de drogue ou autres", ça, ce sont des actions qui peuvent être menées, des opérations coup de poing à l'intérieur des bus. De la réactivité, de la présence policière supplémentaire."

"Il a écouté nos doléances. Pour l'instant, on n'a pas de réponse. Hormis les 13 policiers". Franck Proust, Président de Nîmes Métropole

"Sur la prochaine visite ministérielle qui devrait avoir lieu fin octobre, on espère être entendus, prévient Franck Proust, avec des actes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess