Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"135 euros..." la gendarmerie de Bourganeuf taguée

-
Par , France Bleu Creuse

Jeudi matin, les gendarmes ont découvert sur le mur d'enceinte un tag à la peinture fluo de plusieurs mètres de long. Un tag enragé qui semble faire référence aux amendes pour non respect du confinement. Un homme a été interpellé.

...
... - ...

C'est peut-être le tag de la rage.

"Jeudi 135 euros pour note (sic) santé bande de putes", voilà ce qu’on pouvait lire jeudi matin sur le mur d’enceinte de la gendarmerie de Bourganeuf. Un tag écrit à la peinture fluo.

En fin de journée jeudi, les gendarmes ont mis la main sur un Bourganiaud de 28 ans. Une caméra de surveillance le désigne comme l’auteur des faits... qu'il reconnait d’ailleurs.

"135 euros..."
"135 euros..." - ...

Il y a un autre tag sur le portail ("135 eur"), et le système d’appel à la porte d’accès à la gendarmerie a été recouvert de peinture. Pourquoi ?

Peut-être parce que la personne qui a fait ça a été verbalisée par les gendarmes, pour non-respect du confinement… peut-être s’agissait-il d’un proche. L’homme interpellé ce jeudi n’a pas donné d’explication.

"135 eur"
"135 eur" - ...

Après son audition, il aurait déchiré sa convocation en justice, les gendarmes assurent qu’il a tenté de les frapper, qu’il a fallu 10 minutes pour le maîtriser. Placé en garde-à-vue, il a été admis à l’hôpital de Guéret, où un médecin a décidé de l’hospitaliser d’office au centre psychiatrique de Saint-Vaury.

Pour l’heure, l’homme est poursuivi pour dégradation.  Il devrait l’être aussi pour rébellion et outrages sur des gendarmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu