Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

De 15 à 18 mois de prison avec sursis pour quatre braconniers de la mer à Marseille

mercredi 11 juillet 2018 à 11:06 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Quatre braconniers ont été condamnés ce mercredi à des peines allant de 15 à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille. Ils avaient pillé les fonds marins du Parc national des Calanques. Ce braconnage a rapporté 160.000 euros en quatre ans.

24.000 oursins avaient été retrouvés (photo d'illustration)
24.000 oursins avaient été retrouvés (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille, France

Quatre braconniers ont été condamnés ce mercredi à des peines allant de 15 à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille (Bouches-du-Rhône). Le parquet avait demandé des peines de prison ferme pour deux des prévenus. 

Un braconnage qui a rapporté plus de 160.000 euros 

Les quatre condamnés ont également l'interdiction de pratiquer la pêche sous-marine pendant la durée de leur mise à l'épreuve, et se sont vus confisquer, outre des sommes d'argent sur leurs comptes en banque et en liquide, leurs bateaux et matériel de pêche.

Entre 2015 et 2017, ces plongeurs ont pêché en toute illégalité 24.000 oursins, des mérous, des corbs et des milliers de coquillages. Le braconnage a rapporté à ces quatre Marseillais au moins 160.000 euros en quatre ans.

Des amendes pour des restaurateurs

Aucun des restaurateurs, écaillers et poissonniers qui se fournissaient chez ces braconniers n'a en revanche été jugé devant le tribunal correctionnel. Au grand dam de la défense et des défenseurs de l'environnement, sept d'entre eux ont échappé à un procès public en transigeant avec le parquet, moyennant des amendes de plusieurs centaines à quelques milliers d'euros et la participation à un stage de sensibilisation à l'environnement.

Le tribunal a renvoyé au 5 décembre la demande d'indemnisation du Parc national des Calanques qui demande 450.303 euros d'indemnisation au titre du préjudice environnemental. Sur France Bleu Provence, Didier Réault, le président du parc avait estimé que ce procès devait marquer les esprits.