Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

15 ans de prison ferme pour tentative d'assassinat à Saint-Florentin

-
Par , , France Bleu Auxerre

Le principal accusé d'une tentative d'assassinat dans l'Yonne, un homme de 24 ans, a été condamné jeudi à 15 ans de réclusion criminelle. "Un règlement de comptes comme une plongée en apnée dans le quartier de Saint-Florentin", selon l'avocat général.

15 ans de réclusion criminelle à perpétuité contre le principal accusé
15 ans de réclusion criminelle à perpétuité contre le principal accusé © Radio France - Delphine Martin

Yonne, France

La cour d'assises de l'Yonne a rendu son verdict ce jeudi dans le procès pour tentative d'assassinat à Saint-Florentin (Yonne). Des faits commis en juillet 2015. Le principal accusé, un Florentinois de 24 ans, a été reconnu coupable de tentative d'assassinat et a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle. Son cousin, poursuivi pour avoir conduit la voiture dans laquelle le tireur est parti,  a été condamné à 18 mois de prison. Des peines qui vont au-delà des réquisitions de l'avocat genéral.

Le principal accusé identifié par plusieurs témoins

L'avocat general a d'emblée posé le contexte de cette affaire. "Ce règlement de comptes est une plongée en apnée dans un quartier phagocyté par l'argent des dealers et grévé par des rapports de forces". Un quartier dans lequel tous les protagonistes ont grandi, commis leurs méfaits. Un quartier où tout le monde se connait. La victime, certes, "n'est pas une oie blanche, mais il ne faut oublier qu'aujourd'hui c'est elle la victime, qu'elle a reçu 29 impacts de chevrotine". Selon l'avocat général, la culpabilité du principal accusé ne faisait aucun doute malgré sa constance à répéter qu'il n'a rien a voir dans cette affaire. La victime et plusieurs témoins l'ont identifié.

Braver l'omerta

Des témoins qui sont parfois revenus sur leurs déclarations, par peur des représailles. Mais l'un d'eux a bravé l'omerta qui règne dans ce quartier. Quant au cousin du tireur, les jurés ont estimé qu'il n'était pas là par hasard. Que ce n'est pas la simple curiosité qui l'a poussé ,ce dimanche de juillet, a passer en voiture a proximité de la fusillade, comme l'a plaidé son avocat.  Les deux hommes sont retournés en prison juste après le verdict. Ils ont 10 jours pour faire appel de leur condamnation.

Choix de la station

France Bleu