Faits divers – Justice

15 ans de réclusion criminelle pour l'homme qui avait aspergé d'essence son épouse et l'amant de celle-ci par jalousie

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde jeudi 26 mars 2015 à 18:48

L'entrée de la Cour d'Assises de la Gironde
L'entrée de la Cour d'Assises de la Gironde © Radio France

Un homme de 40 ans était jugé pour avoir aspergé d'essence sa femme et l'amant de celle ci, transformés en torche vivante et grièvement brûlés en septembre 2011. L'amant Bertrand Valcin était à l'époque l'entraîneur du décathlonien, Romain Barras.

Le verdict est tombé aux assises de la Gironde. Et une peine évidemment largement inférieure aux réquisitions faites la veille par le ministère public. 20 à 25 ans de réclusion criminelle étaient requis par Dominique Hoflack , l'avocate générale. Mais pour Philippe de Caunes , l'un des avocat de l'accusé, cette décision est extrêment sévère. Une peine pas vraiment méritée, nourrie par un besoin de sévérité, dans un dossier, essentiellement conjugual selon lui.

"Une peine sévère et pas vraiment méritée" pour l'avocat de la défense

Mais la cour a tranché, et selon elle, l'accusé a volontairement aspergé les deux victimes avant de menacer de tout cramer. Ajouté à cela une préméditation car l'homme a déterminé la date et l'heure de son acte lors de ce fameux 17 septembre 2011 à son domicile de la rue Guittard à Pessac.

La cour a jugé une part de dangerosité chez l'homme. Un homme, qui, à l'annonce du délibéré semble abasourdi. Selon son avocat, l'homme espérait moins de sévérité tant au niveau de la sanction que de l'exécution de la peine.

Mais pour Emmanuel Daoud , l'avocat de l'ex-femme de l'accusée, sa cliente peut enfin tourner la page, et c'est une satisfaction que la tentative d'assassinat soit jugée comme telle par la cour d'Assises. Satisfaction aussi pour le retrait de l'autorité parentale pour les deux enfants du couple. Sa cliente qui n'était pas animée par un esprit de revenche, est aujourd'hui heureuse selon lui de mettre un terme à ces procédures. Et enfin une peine juste pour Maître Ducos-Ader , l'avocat de Bertrand Valcin . L'ancien entraineur du déchathlonien Romain Barras obtiendra aussi 34.000 € de dommages et intérêts, 19.000 seront versés à son son ancienne maitresse.