Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Mondial 2018 de football

La France championne du monde : la grêle gâche la fête pour certains viticulteurs de Côte-d'Or

lundi 16 juillet 2018 à 15:54 Par Philippe Renaud et Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Ils auraient aimé faire la fête, comme tout le monde en Côte-d'Or pour célébrer la victoire des bleus, mais dans l'après-midi de ce 15 juillet, certains viticulteurs des côte de Nuits ont vu la grêle leur tomber sur la tête. A Marey-lès-Fussey, des viticulteurs ont presque tout perdu.

La grêle a fait d'importants dégâts dans les hautes-côtes, au dessus de Nuits-Saint-Georges
La grêle a fait d'importants dégâts dans les hautes-côtes, au dessus de Nuits-Saint-Georges © Radio France - Stéphanie Perenon

Côte-d'Or, France

Ils ont bu une coupe, oui, mais n'avaient plus vraiment le cœur a prendre la voiture pour faire la fête et célébrer la deuxième étoile de l'équipe de France de football. A Marey-lès-Fussey dans les côtes de Nuits, la grêle est tombée en début d'après-midi, ce 15 juillet, sur le vignoble. Pendant plus d'une demi-heure, d’innombrables grêlons ont fendu le ciel au sud de Nuits-Saint-Georges.  

A Marey-lès-Fussey, 18 des 21 hectares que possède Michel Joannet ont été "grêlés".

Quelques minutes après le déluge à Marey-lès-Fussey - Aucun(e)
Quelques minutes après le déluge à Marey-lès-Fussey - Michel Joannet
Ce n'est pas de la neige ni un paysage d'hiver, mais bel et bien le grêle qui recouvre les champs - Aucun(e)
Ce n'est pas de la neige ni un paysage d'hiver, mais bel et bien le grêle qui recouvre les champs - Michel Joannet
les grêlons sur le vignoble de Michel Joannet à Marey-lès-Fussey - Aucun(e)
les grêlons sur le vignoble de Michel Joannet à Marey-lès-Fussey - Michel Joannet

Alors que certains automobilistes de retour de vacances se sont arrêtés sous les ponts des autoroutes pour échapper à ce déluge, les viticulteurs se sont précipités dans les vignes pour dresser un bilan des dégâts : c'est la catastrophe pour certains.

20 hectares sur 23 "grêlés"

les raisins ont été durement touchés par la grêle - Radio France
les raisins ont été durement touchés par la grêle © Radio France - Stéphanie Perenon

A Premeaux-Prissey, une très grande partie des raisins du domaine de Daniel Rion sont marrons sous les feuilles; sur certaines parcelles, il n'y a guère plus de 20 % de la production restante. Deux épisodes de grêle, en moins d'un mois cela fait beaucoup surtout quand on annonce un bon millésime.

A Premeaux-Prissey, une très grande partie des raisins du domaine de Daniel Rion sont marrons sous les feuilles.

A Marey-lès-Fussey, 18 des 21 hectares que possède Michel Joannet ont été "grêlés", la récolte est plus que compromise . C'est la boule au ventre que le viticulteur a fêté la victoire des bleus. Même chose pour Nicolas Thevenot, trois hectares sur un vingtaine ont été épargnés.

Nicolas Thevenot, viticulteur à Marey-lès-Fussey, a lui aussi beaucopup de dégâts et doit maintenant attendre le passage des assurances.

Lendemain de  grêle au domaine de  Michel Joannet - Radio France
Lendemain de grêle au domaine de Michel Joannet © Radio France - Stéphanie Perenon

Les systèmes anti-grêle n'ont pas été activés

Dans ce secteur des côte de Nuits, des générateurs anti-grêle existent, mais ce dimanche 15 juillet 2018, à quelques heures de la victoire des bleus en coupe du monde, ils n'ont pas été activés, car il n'y a pas eu d'alerte de l'ARELFA (l'Association régionale d'études et de lutte contre les fléaux atmosphériques) le réseau chargé des générateurs. 

Nicolas Thevenot (à gauche) et Michel Joannet (à droite) devant le générateur de iodure d'argent qui n'a pas été activé - Radio France
Nicolas Thevenot (à gauche) et Michel Joannet (à droite) devant le générateur de iodure d'argent qui n'a pas été activé © Radio France - Stéphanie Perenon

Il faut savoir que  ces générateurs doivent être actionnés 4 heures environ avant l’arrivée d’un orage. Il permet de libérer un mélange gazeux qui va avoir pour effet de réduire la taille des grêlons (qui sont en revanche plus nombreux) ce qui les rend moins nocifs pour les vignes.

Michel Joannet n'avait plus vraiment le cœur à fêter la victoire des Bleus ce dimanche soir.