Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Soustons (Landes) : 12 mois de prison avec sursis pour l'ancien président du comité des fêtes

mardi 29 mai 2018 à 1:49 Par Paul Ferrier, France Bleu Gascogne

Président des fêtes de Soustons et adjoint au sport de la ville au moment des faits, Alexis Liottier a détourné près de 14.500 euros des caisses de l'association pour son usage personnel. Il a été condamné à 12 mois de prison avec sursis.

L'entrée du Palais de Justice de Dax.
L'entrée du Palais de Justice de Dax. © Radio France - Paul Ferrier

Soustons, France

Ce lundi, c’était le procès au tribunal correctionnel de Dax, de l'ex-élu de Soustons, président du comité des fêtes de la ville, qui avait reconnu avoir pris dans la caisse du comité durant plus d’un an entre 2015 et 2016. Alexis Liottiers a détourné près de 14.500 euros des caisses de l’association. Il a été condamné à 12 mois de prison avec sursis.

Des retraits avec la carte bleu du comité

Les 14.500 euros détournés par Alexis Liottiers ont, dans une grande majorité, été retirés avec la carte bleue du comité et, presque à chaque fois, immédiatement été déposés sur le compte personnel de l’ex-élu. "Vous avez pris le comités des fêtes de Soustons pour un organisme bancaire", lui lance la présidente du tribunal. "J’ai été pris dans un engrenage", s’excuse l’ex-élu qui explique s’être endetté avec l’achat d’une villa, des travaux.  Il était en difficulté et a choisi comme solution de piquer dans la caisse. 

En tant qu’élu, il avait un devoir d’exemplarité. C’était de l’argent public", l’avocat du comité, partie civile. 

Le procureur de la République, qui a qualifié l’affaire de "particulièrement pitoyable", avait requis 15 mois de prison avec sursis. Rappelant que l’ex-élu était aussi un ex-gendarme.

Pour le défendre, le conseil d’Alexi Liottiers a, de son côté, fait le procès des comités des fêtes landais. L’endroit où, selon maître Frederic Lonne,  "il faut être si on veut détourner de l’argent. Ils sont gérés par des gens quasi-incompétents. Ici le trésorier savait à peine faire des additions, c'est dans la procédure." La présidente confirme : "C'est dans le rapport des gendarmes." 

Alexis Liottiers est condamné à 12 mois de prison avec sursis et à rembourser les 2.000 euros manquants. En revanche, le tribunal a refusé la demande de son avocat qui souhaitait que cette condamnation ne figure pas dans son bulletin numéro 2 du casier judiciaire. Ce qui lui aurait notamment permis de retrouver un poste de fonctionnaire à Labenne.