Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

15 policiers en renfort en septembre dans les quartiers sensibles de Tours, Joué-les-Tours et Saint-Pierre-des-Corps

-
Par , France Bleu Touraine

15 policiers supplémentaires arrivent en septembre pour intervenir exclusivement dans les quartiers du Sanitas, de la Rabière et de la Rabaterie. Conséquence directe de la reconnaissance de ces secteurs de Tours, Joué-les-Tours et Saint-Pierre-des-Corps comme Quartier de Reconquête Républicaine.

 le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'intérieur s'est rendu ce jeudi dans les quartiers de la Rabière, du Sanitas et de la Rabaterie
le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'intérieur s'est rendu ce jeudi dans les quartiers de la Rabière, du Sanitas et de la Rabaterie © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire - France

C'est la conséquence directe de la reconnaissance de trois secteurs de Tours, Joué-les-Tours et Saint-Pierre-des-Corps comme Quartier de Reconquête Républicaine par le gouvernement : des renforts de police arriveront à la rentrée prochaine pour sécuriser le Sanitas, la Rabière et la Rabaterie. Le secrétaire d'état auprès du ministre de l'intérieur, Laurent Nuñez, est venu annoncer ces mesures lui-même, jeudi midi. "15 policiers viendront en renfort des forces de l'ordre qui travaillent déjà dans les quartiers du Sanitas, de la Rabière et de la Rabaterie. 

Ces policiers auront deux missions : une présence sur la voie publique, et un travail d'investigation judiciaire, sans doute moins visible de la population mais très important pour démanteler, notamment, les réseaux de trafic de stupéfiants". Laurent Nuñez

Avant de faire cette annonce, Laurent Nuñez est allé à la rencontre des élus, des commerçants et des habitants des quartiers concernés. Première étape pour le secrétaire d'état : une tour du quartier de la Rabière. A quelques dizaines de mètres de l'arrêt de tramway "Bulle d'O", complètement saccagé, le maire de Joué-les-Tours, Frédéric Augis, dresse un tableau sans concession de la situation : "Ici, _c'est un lieu de rassemblement de jeunes entre 12 et 17 ans. Ils s'alcoolisent, se droguent et sortent en bande pour commettre des méfaits comme brûler des voitures_. On a besoin de répression, associée à des mesures éducatives. Il faut que la peur change de camp".

Toutes les vitres de l'arrêt de tramway "Bulle d'O", à la Rabière, ont été vandalisées. - Radio France
Toutes les vitres de l'arrêt de tramway "Bulle d'O", à la Rabière, ont été vandalisées. © Radio France - Boris Compain

Le maire divers-droite de Joué-les-Tours souligne tout de même que les choses sont en train de s'améliorer : Frédéric Augis remercie l'état d'avoir stationné des CRS à la Rabière, durant le week-end de Pâques, pour enrayer une nouvelle flambée de violence. Il salue aussi le fait qu'un jeune délinquant ait été envoyé en centre éducatif fermé, à l'issue de sa garde à vue, ce qui peut casser le sentiment d'impunité des mineurs. 

Au moins quatre points de deal récurrent au Sanitas, selon les policiers du quartier

Le secrétaire d'Etat prend ensuite la direction de Tours. En compagnie notamment du maire Christophe Bouchet, de la Préfète Corinne Orzéchowski et du député Philippe Chalumeau, Laurent Nuñez discute longuement des trafics de stupéfiants avec le commandant du bureau de police du quartier du Sanitas. "On a au moins quatre gros points récurrent de deal, sur le Sanitas", explique le Major Valbron "_Juste à côté, ils ont même récemment cassé les accès aux toits pour nous voir arriver de loin. Ils emploient 10 ou 12 guetteurs_. On donne les infos à la Bac, la Bac travaille avec les stups, mais il y a quelques mois, ils en ont attrapé le mercredi, et dès le jeudi, la vente avait repris avec d'autres".

"On ne lâche pas, mais il y a aussi un problème d'effectif, car c'est sûr qu'avec une patrouille de plus en permanence sur place, ça irait mieux" dit le chef du bureau de police du Sanitas. "C'est pour ça qu'on crée un Quartier de Reconquête Républicaine, pour que vous ayez plus de moyens" lui répond le secrétaire d'état.

Laurent Nuñez s'est ensuite rendu au centre commercial de la Rabaterie, à Saint-Pierre-des-Corps. Il a rencontré longuement plusieurs commerçants de cette zone marquée par plusieurs incidents graves, ces derniers mois. Il est ensuite parti au commissariat de Tours pour prononcer le discours dans lequel il a annoncé l'arrivée de 15 policiers supplémentaires.