Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : 150 km/h au lieu de 90 à Saint-Jean-de-Védas, il n'avait pas son attestation de sortie !

-
Par , France Bleu Hérault

Un automobiliste a été interpellé dans l'Hérault la semaine dernière après une course poursuite avec les gendarmes. Il transportait du cannabis, roulait beaucoup trop vite, n'avait pas d'assurance et, bien sûr, pas d'autorisation de sortie dans le cadre du confinement.

L'automobiliste a fini sa course contre un panneau de signalisation à Saint-Jean de Védas
L'automobiliste a fini sa course contre un panneau de signalisation à Saint-Jean de Védas - Gendarmerie 34

En voilà un qui aurait vraiment dû rester chez lui. La semaine dernière, le conducteur d'un Touareg a été pris sur l'autoroute A709 en train de rouler à 149 km/h au lieu des 90 km/h réglementaires. 

Deux véhicules de gendarmerie ont tenté de l'intercepter, mais ce dernier a pris la fuite. Il est sorti de l'autoroute et roulant à toute allure sur le rond-point du Macadam, à Saint-Jean-de-Védas, il a manqué de percuter un automobiliste puis s'est encastré à l'avant d'un poids lourd qui y circulait. Il a réussi à repartir pour finalement s'immobiliser contre un panneau de signalisation.

En sortant de son véhicule, l'homme a jeté "discrètement" deux objets qui se révéleront être plus tard deux pochons de résine de cannabis, (un troisième sera retrouvé dans la voiture).

L'homme a été interpellé puis placé en garde à vue, il sera convoqué devant la justice le 10 juin prochain pour :

  • Refus d'obtempérer
  • Excès de vitesse au-delà de 50km/h
  • Usage, transport et détention de stupéfiant
  • Délit de fuite après un accident
  • Défaut d'assurance

Et pour couronner le tout, ce automobiliste n'avait bien sûr pas d'autorisation dérogatoire de déplacement dans le cadre du confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu