Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

150 personnes rassemblées à Lasalle pour soutenir le maire de la commune et dire non à la violence

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Des élus venus de tout le Gard et des habitants du village se sont réunis ce lundi matin pour apporter leur soutien au maire de la commune cévenole, Henri De Latour, qui avait été giflé sur le marché le 11 janvier dernier par un opposant au port du masque.

Des élus venus de tout le Gard et même de Lozère pour soutenir le maire de Lasalle
Des élus venus de tout le Gard et même de Lozère pour soutenir le maire de Lasalle © Radio France - Hervé Sallafranque

Environ 150 personnes, dont une bonne moitié d'élus venus de tout le Gard et ceints de leurs écharpes tricolores, se sont rassemblés ce lundi matin sur le marché de Lasalle. Ils étaient venus apporter leur soutien au maire de la commune, Henri De Latour, qui avait été giflé sur ce même marché le 11 janvier dernier par un opposant au port du masque. Des élus, souvent issus de communes rurales, qui doivent eux aussi faire de plus en plus souvent face à des conflits.

Les visages sont fermés, le ton des discours est solennel, parfois grave et les condamnations sont unanimes de leur part des élus, mais aussi des habitants du village à l'image de Pierre : "Je suis venu soutenir le maire parce que quand on connaît Henri, c'est une personne ouverte, démocrate, qui soutient toutes les initiatives dans le village et ce geste de violence est absolument regrettable. Ça crée un clivage dans le village qui n'est pas bon".

Solidarité massive en réponse à la violence

Une mobilisation qui fait chaud au cœur du maire de Lasalle, Henri De Latour : "J'ai été très ému et certains discours, très beaux, m'ont bouleversé. En sachant bien que ça ne met pas un point final à tous les clivages et qu'on n'est pas sortis de l'affaire, mais je suis content de partir avec une bonne base de soutien".

Cette mobilisation massive constitue la meilleure réponse enchaîne Sylvain André, maire de Cendras et président de l'association des maires ruraux du Gard : "Dans des cas comme ça, on peut se sentir seul et la meilleure réponse, c'est cette solidarité. De plus en plus de maires me signalent qu'ils sont victimes d'insultes, parfois d'agressions et il faut qu'on soit unis. Ça ne veut pas dire qu'on ne comprend pas les difficultés de nos concitoyens, mais rien ne peut justifier la violence".

Pendant le rassemblement, des mains anonymes déposaient des tracts qui l'étaient tout autant sur les parebrises des voitures et qui accusaient le maire de mensonge. À l'évidence, l'apaisement à Lasalle ce n'est pas pour tout de suite.

Un ton solennel, parfois grave, dans les discours des élus
Un ton solennel, parfois grave, dans les discours des élus © Radio France - Hervé Sallafranque
Choix de la station

À venir dansDanssecondess