Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Seize ans après l'attentat de Karachi, hommage aux victimes à Cherbourg

mardi 8 mai 2018 à 12:19 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Le 8 mai 2002, à Karachi au Pakistan, huit Cherbourgeois de la DCN étaient tués dans l'attaque de leur bus. Seize ans après, les familles des victimes, les blessés, attendent toujours de connaître la vérité.

Une quarantaine de personnes, blessés, familles des victimes, élus, se sont recueillis devant la stèle de la Cité de la mer à Cherbourg
Une quarantaine de personnes, blessés, familles des victimes, élus, se sont recueillis devant la stèle de la Cité de la mer à Cherbourg © Radio France - Jacqueline FARDEL

Cherbourg, France

Huit Cherbourgeois avaient été tués dans l'attaque de leur bus

Dans le silence, les familles des victimes de l'attentat de Karachi ont déposé, ce mardi 8 mai 2018, des gerbes devant la stèle en hommage à leur proches, près de la cité de la mer de Cherbourg. Une quarantaine de personnes étaient réunies : des proches des disparus, 8 Cherbourgeois de la DCN tués dans l'attaque de leur bus, des blessés aussi et des élus, dont la député LREM de la 4ème circonscription, Sonia Krimi.

Des fleurs déposées devant la stèle en hommage aux victimes de l'attentat - Radio France
Des fleurs déposées devant la stèle en hommage aux victimes de l'attentat © Radio France - Jacqueline FARDEL

L'enquête est toujours en cours

Seize ans après l'attentat, les familles attendent toujours de connaître la vérité sur ce qui s'est passé le 8 mai 2002

Seize  ans c'est court et c'est long. Aujourd'hui on pense aux copains, plus que d'habitude, parce qu'on y pense tous les jours. On est là pour se souvenir d'eux. 

L'enquête, lancée en mai 2002 est toujours en cours. Mais Laurent Leveziel, blessé dans l'attaque du bus se dit que "vu tous les attentats qui se sont passés après, [le] dossier doit être au fond d'un placard". "On ne trouvera jamais la vérité mais il ne faut pas baisser les bras", confie le rescapé.L'an dernier, certaines familles avaient dénoncé l'inaction de Bernard Cazeneuve, alors au gouvernement, dans l'avancée du dossier.

Faire pression sur les élus locaux

Aujourd'hui, les rescapés et les familles de victimes interpellent les députés du secteur, dont Sonia Krimi qui a déposé une gerbe où est inscrit "en espérant connaitre un jour la vérité".  L'élue cherbourgeoise s'estime, au contraire, très active "sur le terrain". En décembre 2017, Sonia Krimi s'est rendue au Pakistan durant trois jours pour rencontrer des députés locaux, dans le cadre du groupe d'amitiés France-Pakistan. 

On trouve la vérité avec des partenaires et non des ennemis. On a un devoir de mémoire et un devoir de vérité. Sonia Krimi, députée de Cherbourg 

Des bouquets de fleurs déposés devant la stèle d'hommages aux victimes cherbourgeoises - Radio France
Des bouquets de fleurs déposés devant la stèle d'hommages aux victimes cherbourgeoises © Radio France - Jacqueline FARDEL

Une autre cérémonie s'est déroulée ce 8 mai 2018, devant le siège de Naval group, ex DCN.