Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

17 interpellations dans un trafic de stupéfiants en Lorraine : 200.000 euros saisis

jeudi 29 novembre 2018 à 14:53 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Une enquête de la police judiciaire de Metz a permis l'interpellation les 21 et 26 novembre à Metz mais aussi Nancy et Villerupt de 17 personnes liées à un trafic de cannabis et cocaïne. 200.000 euros ont été saisis dans ce "trafic conséquent de semi-grossistes" explique la PJ.

Des policiers de la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) ont participé aux interpellations en Lorraine, ici la BRI de la Préfecture de police de Paris
Des policiers de la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) ont participé aux interpellations en Lorraine, ici la BRI de la Préfecture de police de Paris © Maxppp - Luc Nobout

Metz, France

17 personnes ont été interpellées en Lorraine dans un trafic de stupéfiants ces derniers jours, à Metz et ses environs, Nancy ou encore Villerupt : 5 personnes ont été arrêtées le mercredi 21 novembre et 12 autres ce lundi 26 novembre. Des hommes et des femmes âgés d'une trentaine d'années en moyenne. 6 au final sont en détention provisoire, 5 ont été placés sous contrôle judiciaire et 6 laissés libres. L'enquête de la police judiciaire de Metz durait depuis 2 ans. Elle a donc débouché sur l'arrestation de trafiquants spécialisés dans la revente de cannabis et de cocaïne à d'autres revendeurs plus petits. 

Environ 200.000 euros ont été saisis : de l'argent liquide, mais aussi des voitures et les comptes bancaires des trafiquants, qui officiellement n'avaient que de petits salaires ou étaient au chômage. L'enquête a permis d'établir un fonctionnement bien rodé : l'import depuis l'étranger de cannabis et de cocaïne essentiellement, et leur revente au kilo à de plus petits revendeurs dans toute la région. 

La drogue était revendue au kilo à de plus petits revendeurs

"Des semi grossistes" selon la police judiciaire de Metz, qui parle d'un trafic "conséquent", pas des quantités records mais des volumes constants sur les 2 années qu'a duré l'enquête. Les 1ers interpellations ont eu lieu au moment d'une transaction. Les têtes de réseau habitaient Florange et Ay-sur-Moselle. Au moment des perquisitions, chez eux mais aussi dans un autre appartement, les enquêteurs ont retrouvé notamment 12 kg de cannabis, 1 kg de cocaïne et deux armes de poing. Une quarantaine de policiers  (Police judiciaire, BRI et GIR) ont participé aux interpellations, après un travail de surveillance long et compliqué mais qui a porté ses fruits.