Faits divers – Justice

18 ans de prison pour le locataire qui a tué son propriétaire

Par Mathias Kern, France Bleu Gironde mercredi 12 mars 2014 à 8:12

Salle d'audience au tribunal de Bordeaux.
Salle d'audience au tribunal de Bordeaux. © Radio France

La cour d'assises de la Gironde a suivi mardi soir les réquisitions de l'avocat général dans le procès d'Eric Clochet : 18 ans de réclusion criminelle pour assassinat, c'est-à-dire que la préméditation a été retenue pour le meurtre de Jean-Claude Subileau en mars 2012.

L'accusé a été reconnu coupable d'avoir préparé et exécuté le meurtre, en mars 2012 à St Paul dans le Blayais, de son propriétaire à qui il devait 3 000 euros de loyers.

"La famille est toujours très étonnée du motif. On n’arrive pas à savoir ce que pense Eric Clochet." — Nelly Péry, l'avocate des parties civiles

Motif totalement futile, insupportable pour la famille de la victime, au regard de l'horreur du geste criminel. La victime, Jean-Claude Subileau, avait  65 ans. Eric Clochet l'a abattu d'une balle en pleine tête tirée à bout portant.

Eric Clochet avait peur que son propriétaire révèle à sa femme qu'il gaspillait l'argent du ménage en jeux de hasard et que c'est cela qui l'empêchait de payer son loyer.

"La qualification d’assassinat ne semble pas correspondre aux faits." — Christian Blazy, l'avocat d'Eric Clochet

Dans la mesure où la condamnation pour assassinat peut aller jusqu'à la prison à perpétuité, à l'énoncé du verdict, le soulagement était visible sur le banc ou se trouvait la famille de l'accusé. Mais l’avocat de la défense, Christian Blazy, n'exclut pas de faire appel : "Il aurait pu être condamné à une peine plus importante, mais il y a toujours cette qualification d’assassinat qui ne semble pas correspondre aux faits ."

Partager sur :